Les marchandises agricoles du Vietnam cherchent l’entrée sur le marché européen

Lundi, 22 juin 2020 à 16:24:44
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VNA.

Nhân Dân en ligne – Non seulement de grandes opportunités menées par l’Accord de libre-échange Union européen–Vietnam (EVFTA), les exportations de marchandises agricoles vietnamiennes doivent également faire face à de nombreux défis avant l’entrée sur ce grand marché.

L’Union européen (UE) est actuellement le deuxième grand marché d’exportation des produits agricoles, sylvicoles et piscicoles du Vietnam, après la Chine. Les entreprises vietnamiennes exportent principalement des fruits de mer, du café, des noix de cajou et des légumes tropicaux vers l’UE et importent des œufs, du lait, du miel, du bœuf, du poulet, des porcs et des légumes en provenance de l’UE.

Dix ans après le début des négociations, l’EVFTA a été officiellement approuvé. Dans les temps à venir, dès l’entrée en vigueur de cet accord, de nombreux produits vietnamiens seront réduits à 0% de taxe tels que le riz, des produits céréaliers, etc. Pour les fruits et légumes, les fruits de mer, l’UE s’est également engagée à abolir 50% des lignes fiscales, les 50% restants des lignes fiscales seront éliminés dans la feuille de route de 5 à 7 ans.

Il est prévu que la croissance des exportations de certains produits agricoles augmentera considérablement jusqu’en 2025 grâce à l’EVFTA. Plus précisément, les exportations du riz enregistrera une augmentation de 65% d’ici 2025, 8% pour le sucre, 4% pour le porc de, 3% pour les produits forestiers, 4% pour les bovins et la volaille.

Notamment, l’EVFTA attirera également l’investissement vers les projets agricoles, surtout dans le transfert de technologies et l’organisation des activités productives, ce qui permettra d’améliorer la productivité, la qualité et la capacité de répondre aux normes sérieuses du marché européen des marchandises agricoles.

D’autre part, les produits agricoles vietnamiens devront envisager à plusieurs obstacles stricts tels que les barrières techniques de l’UE sur l’origine, la qualité des produits ou les problèmes de protection de la propriété intellectuelle, etc.

Selon l’économiste Vu Vinh Phu, le Vietnam a signé l’EVFTA et l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTTP), qui permettait à ce pays d’Asie du Sud-Est d’entrer dans le plus grand « terrain de jeu » commercial du monde. Outre les opportunités, il existe également des défis importants pour l’économie vietnamienne en général et l’économie du secteur agricole en particulier. Il s’agit également d’une opportunité pour le Vietnam de moderniser son économie à un nouveau niveau pour avoir suffisamment de compétitivité dans tous les aspects dans un avenir proche.

NDEL