Bloomberg : la croissance du Vietnam est en tête de l’Asie du Sud-Est pendant la saison de Covid-19

Mardi, 07 juillet 2020 à 11:00:12
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : http://toquoc.vn

Nhân Dân en ligne - Alors que l'économie thaïlandaise devrait avoir subi la plus forte baisse en Asie du Sud-Est en raison de l'épidémie de Covid-19, le Vietnam affiche la croissance la plus élevée de la région.

Selon les prévisions de la Banque de Thaïlande (BoT), la croissance du PIB du pays serait probablement négative de 8,1% cette année. Ce chiffre est pire que les prévisions concernant des autres pays dans la région et il s'agit peut-être de la pire croissance de l'histoire économique de la Thaïlande, dépassant même la crise de 1997.

En revanche, l'économie du Vietnam est considérée comme ayant le plus fort potentiel de reprise de la région. Les chiffres officiels montrent que le PIB du Vietnam a augmenté de 0,36% en juin par rapport à la même période l'an dernier. Ce chiffre a brisé la prévision précédente de Bloomberg d’une baisse de 0,9%.

« La Thaïlande est bien connue comme le centre touristique de la région, avec une contribution du tourisme allant jusqu'à 15% du PIB. Son économie est également fortement dépendante des exportations. Lorsque l'épidémie de Covid-19 a frappé ainsi ces deux facteurs, cela a provoqué un choc pour la croissance du PIB thailandais », a estimé l'économiste Kiatipong Ariyapruchya de la Banque mondiale en Thaïlande.

Selon une étude de Bloomberg, l'économie thaïlandaise connaitrait la plus forte baisse d'Asie du Sud-Est avec un taux négatif de 6%. Même en 2021, la reprise de la Thaïlande sera également la plus lente de la région avec un taux de croissance seulement d'environ 4%.

En 2019, l'économie thaïlandaise a ralenti en raison de nombreux facteurs et lorsque l'épidémie a déclenché au début de cette année, la consommation et les investissements dans le pays ont fortement chuté en raison de la distanciation sociale.

En mai dernier, la Thaïlande n'avait enregistré aucune arrivée de touriste international pendant deux mois consécutifs en raison de la suspension des vols. Cette année, la Thaïlande ne devrait accueillir qu'environ 8 millions de visiteurs internationaux, soit un cinquième par rapport à l’année précédente.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: