L'EVFTA améliore la compétitivité des prix des produits vietnamiens

Jeudi, 09 juillet 2020 à 11:14:29
 Font Size:     |        Print
 

L'EVFTA devrait donner aux entreprises vietnamiennes des opportunités de percer le marché européen. Photo : TCTC.

Nhân Dân en ligne - Avec les engagements forts à ouvrir les marchés, l'accord de libre-échange entre l'Union européenne (UE) et le Vietnam (EVFTA) devrait accroître la compétitivité prix de nombreux produits vietnamiens lorsqu'ils tenteront de percer le marché européen.

Considéré comme un levier de la croissance, l'EVFTA devrait donner aux entreprises vietnamiennes des opportunités de rentrer sur le marché de l'UE, un marché potentiel de 508 millions de consommateurs avec un PIB de 18 000 milliards de dollars.

Hà Duy Tùng, directeur du Département de la coopération internationale du ministère des Finances, a déclaré que le pays avait mis en place une série d’accords de libre-échange avec de nombreux marchés depuis les années 1990. L'Union européenne (UE) est à elle seule un énorme marché pour les principaux produits d'exportation vietnamiens, car elle éliminera plus de 85% des lignes tarifaires dès l'entrée en vigueur de l’EVFTA.

Hà Duy Tùng a noté que l'EVFTA représente un niveau d'engagement très élevé par rapport à d'autres accords commerciaux, car la majorité des principaux produits d'exportation vietnamiens tels que le cuir, les chaussures et les vêtements ont une feuille de route de réduction tarifaire mise en œuvre sur une période de sept ans.

Ngô Chung Khanh, directeur adjoint du Département de la politique commerciale multilatérale du ministère de l'Industrie et du Commerce, a déclaré que l’EVFTA devrait contribuer à augmenter le chiffre d'affaires à l'exportation du Vietnam vers l'UE de 42,7% en 2025, et de 44,37% d'ici 2030.

De plus, l'EVFTA entend permettre d’augmenter le PIB du pays en moyenne entre 2,18% et 3,25% par an entre 2019 et 2023, 4,57% et 5,30% entre 2024 et 2028 et 7,07% et 7,72% pour la période 2029-2033.

Ngô Chung Khanh a ensuite souligné que, bien que l'UE soit actuellement l'un des plus grands marchés d'exportation des produits vietnamiens, la part de marché du Vietnam dans le bloc reste modeste. La raison, selon lui, en est que que la compétitivité des produits vietnamiens, en particulier leurs prix, est toujours limitée.

En conséquence, les engagements forts de l’EVFTA à ouvrir les marchés de l'UE aideront à accroître la compétitivité des produits vietnamiens, ce qui contribuera à renforcer les relations commerciales mutuelles et à élargir les marchés des produits vietnamiens.

En outre, Ngô Chung Khanh a déclaré que le Vietnam pourrait attirer plus d’investissements directs étrangers (IDE) de l'UE grâce à l'engagement du pays à créer un climat d'investissement plus favorable.

L'UE devrait injecter des investissements dans un certain nombre de domaines qui font sa force, tels que les services, la finance, l'automobile, la fabrication et la transformation, les technologies de l'information, les hautes technologies, les produits agricoles transformés et les denrées alimentaires, a ajouté Ngô Chung Khanh.

Partageant ce point de vue, Nguyên Hai Minh, vice-président de la Chambre de commerce européenne au Vietnam (EuroCham), a déclaré que les IDE continueront d'affluer, mais le transfert des flux d'investissement, en particulier parmi les entreprises de l'UE, ne se produira probablement pas aussi rapidement qu’attendu.

« J'ai rencontré de nombreuses entreprises de l'UE, qui opèrent ou non au Vietnam, et j'ai découvert qu'elles exploraient les opportunités d'investissement en Asie du Sud-Est et au-delà », a déclaré Nguyên Hai Minh. « Le problème est qu'ils n'ont pas encore décidé sur quel marché investir. Je pense que le Vietnam est l'une des principales options, mais le processus de transfert des investissements prendra du temps. »

NDEL

  Partager cet article