COVID-19 : soutien de l’UNFPA au profit de personnes âgées du Vietnam

Vendredi, 15 janvier 2021 à 00:14:28
 Font Size:     |        Print
 

Naomi Kitahara, représentante en chef de l'UNFPA au Vietnam. Photo : UNFPA.

Nhân Dân en ligne - Lors de la cérémonie de signature, le 14 janvier à Hanoi, Naomi Kitahara, représentante en chef du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) au Vietnam, a remis des équipements de protection individuelle (EPI) et des articles de soins du corps à Pham Thi Hai Hà, directrice adjointe du Département de la protection sociale du ministère vietnamien du Travail, des Invalides de guerre et des Affaires sociales, en présence des représentants de l’Association des personnes âgées du Vietnam et de l’organisation HelpAge International in Vietnam.

Cette aide a pour but de soutenir le personnel et les volontaires qui prennent soin des personnes âgées. Il s’agit de l’un des efforts du Vietnam et de la communauté internationale dans le contrôle du COVID-19.

Des équipements de protection individuelle seront envoyés aux centres de protection sociale, aux agents de santé communautaires et aux volontaires dans les provinces et les villes à haut risque épidémique telles que Hanoi, Hai Duong, Dà Nang et Quang Nam.

Le COVID-19 a eu des conséquences graves sur les personnes âgées. Le COVID-19 peut être contracté à n’importe quel âge, mais les personnes âgées et celles souffrant de problèmes de santé sous-jacents courent un plus grand risque d’infection grave et une mortalité plus élevée.

Les personnes âgées vivant dans des établissements de soins de longue durée, tels que les centres de protection sociale, les centres de réadaptation et les maisons de soins infirmiers, doivent être strictement protégées pour éviter les risques d’infection et d’autres résultats indésirables du COVID-19.

Les personnes âgées vivant seules peuvent connaître certaines difficultés à accéder aux informations officielles, à la nourriture, aux médicaments et à d’autres éléments essentiels pendant la période de distanciation sociale. C’est pourquoi les personnes âgées ont besoin du soutien de la communauté.

En tant que l’une des populations vieillissant le plus rapidement au monde, avec un nombre de personnes âgées de 65 ans et plus représentant 7,7 % de la population totale, le Vietnam est cependant l’un des rares pays capables de répondre efficacement à la pandémie de COVID-19.

Cependant, une action importante que le Vietnam doit mettre en œuvre en ce moment est la préparation des services de sécurité sociale et de prise en charge des personnes âgées, dans le but de protéger ce groupe des effets de l’épidémie.

S’exprimant lors de la cérémonie de remise, Naomi Kitahara a déclaré que le COVID-19 posait de nombreux défis et difficultés, notamment la vulnérabilité des personnes âgées. De toute évidence, le taux de mortalité en raison du COVID-19 chez les personnes âgées est plus élevé que la moyenne et chez les personnes de plus de 80 ans il est cinq fois plus élevé que la moyenne mondiale.

Les personnes âgées doivent donc être considérées comme une priorité dans la réponse au COVID-19, afin de garantir que personne ne soit laissé pour compte au cours du processus de développement.

NDEL

  Partager cet article