Le Vietnam est devenu le 6e partenaire commercial de la Chine en 2020

Mardi, 19 janvier 2021 à 16:17:47
 Font Size:     |        Print
 

Dào Viêt Anh, conseiller commercial de l’Ambassade du Vietnam en Chine. Photo:VOV

Nhân Dân en ligne – Selon un rapport publié le 14 janvier par le Département général des Douanes chinoises, le Vietnam a dépassé l’Allemagne pour devenir le 6e partenaire commercial de la Chine en 2020. Il s’agit d’un succès obtenu dans les échanges commerciaux bilatéraux.

Malgré les effets négatifs causés par l’épidémie de Covid-19, le chiffre d’affaires du commerce de la Chine a augmenté de près de 2 %, en faisant ainsi la seule grande économie mondiale enregistrant une croissance positive en matière de commerce de marchandises en 2020.

À cette occasion, Dào Viêt Anh, conseiller commercial de l’Ambassade du Vietnam en Chine, a accordé une interview à notre journaliste en Chine.

Le journaliste : Bonjour Monsieur, pouvez-vous nous faire savoir pour quelles raisons les échanges commerciaux entre le Vietnam et la Chine ont atteint des résultats aussi positifs dans le contexte où la pandémie de Covid-19 a affecté et affecte gravement l’économie mondiale depuis plus d’un an ?

M. Dào Viêt Anh : Dans le contexte où l’épidémie a eu des effets négatifs sur l’économie mondiale et la coopération commerciale entre de nombreux pays, on peut dire que les relations dans l’économie et le commerce entre le Vietnam et la Chine sont devenues un point lumineux avec des résultats encourageants qui ont dépassé les attentes initiales lorsque la pandémie avait éclaté.

Selon les statistiques des douanes chinoises, en 2020, les échanges commerciaux entre les deux pays se sont élevés à 192,2 milliards de dollars, soit une hausse de 18,7 %. Les exportations vietnamiennes vers la Chine ont augmenté de 22,4 % et le Vietnam reste le partenaire commercial le plus important de Chine au sein de l’ASEAN.

Il est à noter qu’en 2020, le Vietnam a dépassé d’abord l’Australie, puis l’Allemagne pour devenir le 6e partenaire commercial de la Chine. Ce succès s’explique par les raisons suivantes :

Premièrement, c’est le fruit du travail efficace des dirigeants du gouvernement, des ministères concernés et des localités afin de résoudre les difficultés rencontrées dans la coopération commerciale et les échanges de marchandises entre les deux pays. Notamment en ce qui concerne les exportations du Vietnam vers la Chine au cours des premiers mois de 2020, lorsque la pandémie de Covid-19 a éclaté et qu’elle a eu de graves impacts sur le commerce de marchandises à cause du blocage de nombreuses portes frontalières et ports maritimes.

Deuxièmement, les types de biens importés et exportés par les deux pays sont complémentaires. Il s’agit donc d’une condition importante pour que les échanges commerciaux augmentent de manière stable et durable ces derniers temps.

Troisièmement, la position géographique avantageuse a créé des conditions favorables pour le transport de marchandises et des services logistiques entre les deux pays par la route, la voie maritime et le chemin de fer. De ce fait, le coût et la durée de transport ont été réduits, c’est notamment à cause de l’épidémie de Covid-19 que les frais de transport ont augmenté, causant donc de nombreuses difficultés pour l’import-export.

Le journaliste : Monsieur, les échanges commerciaux bilatéraux pourraient-ils augmenter encore ?

M. Dào Viêt Anh : D’après mes observations, les perspectives de coopération entre le Vietnam et Chine resteront importantes en 2021 et dans les années suivantes.

— Les relations commerciales entre les deux pays se sont développées de manière stable malgré les impacts négatifs de la pandémie en 2020. De plus, les types de biens des deux pays sont complémentaires. En effet, on peut dire qu’en 2021, la coopération commerciale des deux pays continuera à se développer et atteindra un chiffre d’affaires plus important.

— En 2020, la Chine a autorisé la gelée noire vietnamienne à pénétrer son marché. Actuellement, les ministères et les organes concernés du Vietnam continuent à négocier avec la partie chinoise afin que celle-ci ouvre son marché à d’autres produits potentiels du Vietnam tels que la salangane, le durian et la patate douce. Une fois que ces produits auront été importés par la Chine, le déficit commercial du Vietnam avec ce pays sera réduit.

— L’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste (CPTPP) et l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA) dont le Vietnam fait partie sont entrés en vigueur en 2019 et en 2020. Le Partenariat régional économique global (RCEP) a été signé par le Vietnam et ses partenaires. Ce qui permettra au Vietnam d’attirer davantage de grandes entreprises chinoises venues investir au Vietnam dans les temps à venir afin de profiter des avantages dans le cadre de ces accords.

Le journaliste : Que doivent faire les entreprises pour promouvoir leurs avantages et exploiter au maximum le marché le plus important du monde ?

M. Dào Viêt Anh : J’ai quelques propositions :

Les entreprises vietnamiennes doivent mener une recherche approfondie sur les besoins, les goûts, les designs et les emballages, entre autres, des consommateurs chinois, ainsi que les règlementations en matière d’importation, d’exportation, de quarantaine et de dédouanement.

Lors de la production de produits destinés à l’exportation, il est nécessaire de se conformer strictement aux règlementations et aux normes de sécurité des organisations mondiales.

Les entreprises vietnamiennes doivent participer activement aux activités de promotion commerciale, aux grandes foires et expositions organisées en Chine pour promouvoir leurs produits, explorer le marché et renforcer leurs relations avec les entreprises et importateurs chinois.

Il est nécessaire de constituer un contingent d’employés maitrisant la langue chinoise et la culture chinoise pour aider les entreprises vietnamiennes à maintenir et à développer leurs activités en Chine.

Le journaliste : Nous vous remercions de nous avoir accordé du temps pour cette interview.

NDEL

  Partager cet article