RCEP : le Vietnam a des opportunités pour attirer les IDE

Mercredi, 20 janvier 2021 à 18:10:38
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Grâce à de l’Accord de Partenariat régional économique global (RCEP), le Vietnam a de nombreuses opportunités d’attirer les investissements directs étrangers (IDE), en raison dans la tendance à la délocalisation hors de Chine.

Dans le cadre du Programme australien de soutien à la réforme économique du Vietnam, l’Institut central de gestion économique (CIEM) a organisé, dans la matinée du 20 janvier à Hanoi, un séminaire pour publier le rapport baptisé « La mise en œuvre efficace du RCEP en association avec l’amélioration de l’autonomie économique : de la nécessité de compléter les institutions de commerce et d’investissement au Vietnam ».

Prenant la parole lors du séminaire, la docteur Trân Thi Hông Minh, directrice du CIEM, a déclaré qu’en 2020, le Vietnam sera confronté à de nombreuses difficultés en raison de la pandémie de Covid-19. Les chaînes d’approvisionnement perturbées par la propagation du COVID-19, ont provoqué des inquiétudes dans le milieu d’affaires du Vietnam.

Dans ce contexte, le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a affirmé que les exportations étaient toujours un élément important pour promouvoir la croissance économique.
En conséquence, le Vietnam a obtenu d’importants résultats en matière d’intégration économique internationale, notamment la ratification et la mise en œuvre de l’accord de libre-échange avec l’Union européenne (EVFTA) et, plus récemment, le Partenariat économique régional global (RCEP), le 15 novembre 2020.

Cependant, le docteur Trân Thi Hông Minh a constaté que le RCEP n’est pas un nouveau contenu, mais le résultat de 7 ans de négociation. L’initiative sur le RCEP avait été conçue dans le contexte de libéralisation croissante du commerce et des investissements dans la région Asie-Pacifique, en particulier après la crise financière mondiale de 2008.

À l’égard du commerce du Vietnam, le RCEP peut présenter un certain nombre d’opportunités et de défis. Couvrant des territoires regroupant plus de 30 % de la population mondiale, l’accord crée un vaste marché potentiel pour les exportations. Des études quantitatives ont montré que le RCEP avait un impact sur le commerce et non pas seulement une réorientation commerciale.

Le Vietnam peut également bénéficier d’une qualité accrue des importations destinées à la consommation. Parallèlement à l’augmentation du commerce des biens intermédiaires, les entreprises vietnamiennes auront également la possibilité de participer plus profondément à la chaîne de valeur et à la production régionale.

La mise en œuvre effective du RCEP est associée à 5 grands groupes de solutions :
(1) Poursuivre la mise en œuvre les réformes de la base macroéconomique en général, y compris la politique sur la concurrence, l’environnement des affaires et les marchés.
(2) Mettre la politique d’investissement au centre et se concentrer sur certains secteurs exigeant une priorité au développement et une liberté de concurrence.
(3) Perfectionner la politique commerciale pour une meilleure compatibilité avec la politique d’investissement, ce qui contribuera à une gestion plus efficace et harmonieuse du déficit commercial et des importations intermédiaires, ainsi qu’à augmenter la participation des entreprises domestiques.
(4) Gérer les goulots d’étranglement des infrastructures et des ressources humaines.
(5) Prévenir efficacement la propagation du Covid-19.

NDEL