Possibilité d’une nouvelle phase de croissance

Mardi, 16 février 2021 à 18:25:08
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : NDEL

Nhân Dân en ligne — Après avoir eu l’une des croissances économiques les plus élevées au monde en 2020, malgré la pandémie de Covid-19, l’économie vietnamienne devrait poursuivre sur sa lancée, grâce à la reprise de la consommation nationale, à la croissance commerciale stable et au flux de capitaux d’investissement direct étranger (IDE) en 2021.

Efforts pour surmonter les difficultés

En 2020, l’économie mondiale a dû faire face à de nombreuses difficultés. Les épidémies et les catastrophes naturelles ont fait baisser le Produit intérieur brut (PIB). Malgré cela le Vietnam a connu une croissance économique de 2,91 %, grâce aux mesures anti-coronavirus efficaces et à l’application de politiques de soutien opportunes pour les populations et les entreprises, ce qui a permis au pays d’enregistrer l’une des croissances économiques les plus élevées au monde.

Selon la docteure Trân Thi Hông Minh, directrice de l’Institut central de gestion économique, ce taux était le plus bas du plan quinquennal du pays pour la période 2016-2020. Cependant, dans le contexte de la pandémie, ce taux de croissance est un succès remarquable, a-t-elle souligné.

Le Vietnam a réalisé une exportation excédentaire de plus de 19 milliards de dollars et attiré près de 2 500 projets d’IDE d’une valeur totale de près de 15 milliards de dollars. Environ 180 mille nouvelles entreprises ont été créées, soit une hausse de 0,9 % par rapport à l’année précédente. Le décaissement des investissements publics a atteint plus de 90 %, un record pour la période 2011-2020. Le pays a également réussi à maitriser l’inflation à moins de 4 % et à stabiliser la macro-économie.

La directrice générale de l’Office général des statistiques du Vietnam (GSO), Nguyen Thi Huong, a fait savoir que les industries de transformation et de fabrication jouaient un rôle clé dans la croissance globale de l’industrie en particulier et de l’économie nationale en général.

L’industrie a connu une augmentation de 3,36 % par rapport à 2019, tandis que les industries de transformation et de fabrication ont bondi de 5,82 %.

Les services financiers, bancaires et d’assurances ont enregistré une hausse de 6,87 %. Les services d’assurances ont connu une croissance assez impressionnante (17 %), notamment l’assurance-vie qui a augmenté de 21 %. C’est la peur de l’épidémie de Covid-19 qui a incité les gens à souscrire une assurance.

Le secteur agricole, sylvicole et aquacole a progressé de 2,68 %, représentant 13,5 % du PIB national. Les exportations ont connu une hausse de 4,97 % et les importations de 3,33 %. Les dépenses de consommation finale ont progressé de 1,06 %.

Selon les experts, cela résulte des efforts du tout le système politique et de tous les composants économiques dans la réalisation du double objectif d’éradiquer le COVID-19 et de maintenir la croissance et de l’entrée en vigueur des accords de libre-échange de nouvelle génération, surtout l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (EVFTA).

Évaluant la croissance économique du Vietnam en 2020, la Banque mondiale a déclaré qu’il était un exemple de l’économie régionale grâce à la résilience des secteurs publics et privés dans le contexte du Covid-19.

Outre les politiques de soutien pour les individus et les entreprises, le gouvernement vietnamien a également mis en application des politiques monétaire et budgétaire pour aider le secteur privé à surmonter des difficultés et promouvoir la reprise.

Une nouvelle étape nous attend

Le Nouvel An lunaire Tan Suu (Buffle) 2021 joue un rôle particulier pour le pays. C’est notamment la première année où sont mis en œuvre la Résolution du 13e Congrès national du Parti et le Plan de développement socioéconomique pour la période 2021-2025. En 2021, nous attendons aussi des décisions et orientations économiques majeures, en vue de créer une percée en termes de croissance économique.

La résolution de l’Assemblée nationale sur le plan de développement socioéconomique a fixé un objectif de croissance du PIB d’environ 6 % en 2021 et une inflation d’environ 4 %. Le PIB par habitant devrait atteindre 3 700 dollars et l’indice moyen des prix à la consommation (IPC) progressera de 4 %.

Ces indicateurs sont élaborés sur la base de calculs, associés à des prévisions pour l’année 2021, notamment dans le contexte de pandémie de COVID-19 qui a fait rage dans le monde. Malgré ces défis, le gouvernement s’est fixé comme objectif une croissance du PIB en 2021 de 6,5 %. C’est un objectif de croissance assez difficile à atteindre, d’autant plus qu’il est difficile de savoir ce que réserve 2021.

Selon Trân Thi Hông Minh, pour atteindre une croissance de 6 %, il faut une grande détermination de la part de tout le système politique, car l’épidémie se développe encore de manière très complexe à travers le monde et il est certain que l’économie ouverte du Vietnam sera encore très affectée.

Malgré de nombreuses difficultés internes et externes, le Vietnam reste toujours une destination attrayante avec une économie dynamique. Les résultats obtenus par le pays en 2020 contribueront à créer un élan pour un développement actif en 2021.

NDEL