Presse japonaise : le Vietnam sera un point positif dans l’économie mondiale en 2021

Lundi, 22 février 2021 à 11:49:19
 Font Size:     |        Print
 

L’article du journaliste Bùi Manh Hung publié dans la revue japonaise Security Anpo en janvier. Photo : VOV.

Nhân Dân en ligne - De nombreuses prévisions ont décrit la croissance économique du Vietnam pour l’année à venir, une grande banque britannique prévoit que l’économie vietnamienne atteindra probablement un taux de croissance de 7,8 %, tandis que la Banque asiatique de développement (BAD) prédit qu’elle atteindra un chiffre de 6,3 %.

Ces prévisions ont été rapportées dans un article du journaliste Bùi Manh Hung, correspondant de la radio de la Voix du Vietnam basé à Tokyo, qui a été publié dans la revue japonaise Security Anpo en janvier.

L’article s’intitule « Lutte contre la pandémie du COVID-19, l’économie vietnamienne connait un développement favorable » et a suscité l’attention des lecteurs japonais.

Dans un premier temps, l’article déclare que la pandémie de COVID-19 a eu un impact terrible sur le développement socioéconomique de nombreux pays dans le monde, dont beaucoup souffrent d’une croissance économique négative. Malgré ces défis, l’économie vietnamienne a enregistré une croissance exceptionnelle de 2,91 % l’an dernier et devrait continuer à maintenir cette dynamique de croissance à un niveau élevé dans l’année à venir, devenant ainsi un point lumineux de l’économie mondiale.

L’auteur donne trois raisons principales du succès des Vietnamiens contre la pandémie. Cela inclut une confiance absolue dans la direction du gouvernement vietnamien, le suivi et l’application stricte des exigences et des instructions concernant les mesures de prévention du COVID-19, ainsi que la cohésion de la population et la pleine conscience des dangers de la pandémie.

Parallèlement à son succès dans la lutte contre de la pandémie, le Vietnam a adopté une série de politiques et de mesures efficaces visant à stimuler la reprise économique et la croissance.

L’auteur indique que le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné que l’année dernière, la macro-économie nationale était restée stable, en plus d’enregistrer une faible inflation, une croissance régulière et un équilibre économique amélioré.

Bien que l’investissement et le commerce aient été affectés par la pandémie du COVID-19, grâce à la mise en œuvre de politiques économiques et à la promotion de la force interne de l’ensemble de la population, le pays a malgré tout connu une croissance économique positive.

En outre, les activités commerciales nationales ont enregistré l’année dernière des résultats importants, les exportations bénéficiant d’une croissance positive et atteignant 26,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires, soit une hausse de 1 % par rapport à 2019, enregistrant ainsi le chiffre le plus élevé jamais enregistré.

Le 15 novembre 2020, les États membres de l’ASEAN, dont le Vietnam, aux côtés de cinq partenaires - le Japon, la Chine, la République de Corée, l’Australie et la Nouvelle-Zélande, ont signé le Partenariat économique régional global (RCEF). Cet accord devrait promouvoir la formation de chaînes d’approvisionnement mondiales comme moyen de contribuer au développement économique des pays membres.

Auparavant, l’accord de partenariat transpacifique global et progressif (CPTTP) et l’accord de libre-échange UE-Vietnam (EVFTA) ont également été signés, démontrant ainsi la détermination vietnamienne de respecter ses engagements internationaux. En effet, le pays s’efforcera de stimuler les réformes nationales afin de parvenir à une plus grande intégration économique internationale.

En outre, le pays a également présenté 12 indicateurs sur le développement socioéconomique pour l’année à venir, dans un projet de rapport sur le développement socioéconomique. Ce projet de rapport a été soumis à l’Assemblée nationale, où le taux de croissance économique moyen est fixé à plus de 6 %, avec un revenu par habitant d’environ 3 700 dollars.

Le pays se prépare à faire face à des défis cette année en raison de la complication de la pandémie COVID-19, bien que l’accent soit mis sur les deux tâches clés de continuer à lutter contre l’épidémie tout en assurant la sécurité et la santé des citoyens. En outre, les efforts de relance économique et de développement s’avéreront également cruciaux.

De nombreux experts et organisations économiques mondiales restent optimistes, le pays devant enregistrer une croissance économique annuelle d’au moins 6 % au cours des prochaines années.

Le Vietnam reste également une destination séduisante qui est en mesure d’attirer les investisseurs étrangers. Parallèlement à la signature d’une série d’accords internationaux, le pays est pleinement déterminé à créer des conditions favorables pour les investisseurs étrangers des États-Unis, du Japon et de la République de Corée. Dans le même ordre d’idées, de nombreux investisseurs étrangers souhaitent s’impliquer sur le marché vietnamien, tandis que de nombreuses entreprises sont prêtes à démarrer une entreprise localement.

Fort de ces réalisations, le Vietnam reste confiant pour atteindre les objectifs de développement économique fixés pour 2021, tout en devenant une économie développée dans les années à venir.

NDEL