Phu Quôc devient la première ville du Vietnam à s'engager à réduire les plastiques

Jeudi, 21 novembre 2019 à 11:32:36
 Font Size:     |        Print
 

Les dirigeants de Phu Quôc, de Patong, de Donsol et du WWF lors de la signature de la déclaration de participation au programme Plastic Smart Cities du WWF. Photo : NDEL.

Nhân Dân en ligne - L'île de Phu Quôc, dans la province de Kiên Giang (au Sud du Vietnam), est devenue le 19 novembre l'une des trois premières villes d'Asie du Sud-Est à s'engager à réduire les plastiques. Les deux autres villes sont Patong (Thaïlande) et Donsol (Philippines).

Les centres urbains réduisant les plastiques (Plastic Smart Cities) est une initiative du Fonds mondial pour la nature (WWF), qui rassemble des villes et des destinations touristiques pour lutter contre la pollution par le plastique en renforçant les actions visant à prévenir, à mesurer et à gérer les déchets plastiques au niveau local et en veillant à ce que des mesures intelligentes soient appliquées à la réduction et la gestion des déchets dans le monde.

Au cours des 12 derniers mois, le WWF a collecté 40 millions de dollars destinés à des projets d’économie circulaire dans des villes de Thaïlande, du Vietnam, d’Indonésie et des Philippines.

Une quantité estimée de 60% de débris marins en plastique provient des centres urbains, souvent transportés vers l'océan par les rivières. Alors que les villes augmenteront rapidement leur population pour représenter les deux tiers de la population mondiale d'ici 2050, elles doivent adopter de toute urgence des solutions intelligentes qui réduisent l'impact collectif de leurs communautés prospères. Cela signifie prévenir, minimiser et gérer le plastique. Plusieurs bons exemples et initiatives sont déjà en cours. Le WWF cherche à accélérer ces efforts en permettant aux villes du monde entier de devenir Plastic Smart Cities.

Au Forum du commerce responsable de Singapour 2019, le président du Comité populaire du district de Phu Quôc, Mai Van Huynh, le conseiller du maire de la municipalité de Patong en Thaïlande et Kumnung Sing-Eaim, le maire de Donsol aux Philippines, Josephine Alcantara, ont signé la déclaration de participation au programme Plastic Smart Cities du WWF.

Grâce au programme Plastic Smart Cities, le WWF renforce la capacité des villes à éliminer la pollution par le plastique d’ici 2030. Une plateforme de connaissances en ligne présentant les meilleures pratiques sera lancée lors du Forum urbain mondial en février 2020. Dans l’intervalle, le WWF appelle les villes asiatiques signataires à partager les meilleures pratiques via www.plasticsmartcities.org.

Vincent Kneefel, responsable des villes mondiales du WWF, a déclaré qu’avec huit millions de tonnes de plastique entrant dans nos océans chaque année, les déchets plastiques mal gérés menaçaient profondément les populations et l'environnement, en particulier les rivières et les océans.

Nous sommes fiers de lancer Plastic Smart Cities et confiants que, grâce à cette initiative, nous pourrons créer un mouvement mondial de villes prenant des mesures pour lutter contre la pollution par le plastique et empêcher leurs fuites dans la nature. Plastic Smart Cities renforcera ses actions en matière de prévention, de mesure et de gestion des déchets plastiques au niveau local. Notre objectif est de promouvoir les meilleures pratiques dans le monde et de nous assurer que les mesures intelligentes en matière de réduction des plastiques et de gestion des déchets sont largement partagées. Grâce aux engagements forts des villes, des gouvernements et de l'industrie, nous pouvons mettre fin aux plastiques supplémentaires et assurer la sécurité de nos communautés et de l'environnement, a souligné Vincent Kneefel.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: