Soc Trang plante des forêts littorales pour mieux s’adapter au changement climatique

Mercredi, 25 décembre 2019 à 09:42:20
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : VOV.

Nhân Dân en ligne - Au Vietnam, la province méridionale de Soc Trang est l’une des localités les plus exposées aux conséquences du changement climatique. L’érosion marine a détruit son littoral et ses digues et a eu des conséquences importantes sur la vie et la production de la population.

Pour en voir le résultat, il faut aller au hameau d'Âu Tho B, dans la commune de Vinh Hai. Les mangroves, les palétuviers et les sonneratias qui s’étendent sur des centaines d’hectares constituent aujourd’hui une ceinture dense qui protège le littoral contre les vagues et le sable. Il s’agit d’un projet destiné à privilégier la plantation des forêts littorales ; projet financé par l’Agence allemande de coopération internationale pour le développement (GIZ) et cogéré par les autorités et la population locales.

Thach Soal, chef du comité de gestion des forêts du hameau d’Âu Tho B, s’est réjoui du succès de ce projet. «Ce projet vise à élargir la superficie des forêts submergées. On plante des arbustes et ils se multiplient. Les racines permettent de retenir les alluvions emmenées par les marées hautes et de former les lais. Quand l’eau se retire, elle apporte aussi les graines de mangroves et de palétuviers en dehors de la forêt. Elles prendront racine et contribueront à étendre la forêt. Aujourd’hui, les promeneurs peuvent s’égarer dans les forêts en raison de la densité des arbres », a-t-il indiqué.

Plus de 70 km du littoral de la province de Soc Trang sont touchés par l’érosion marine. La plantation de forêts littorales est une solution pour lutter contre ce problème préoccupant.

«Grâce à l’élargissement des forêts littorales et des lais, le pied de la digue n’est plus touché par la marée haute. Il n’y a plus de glissement de terrain. C’est très efficace !», s’est félicité Nguyên Thanh Toàn, vice-président du comité populaire de la commune de Vinh Hai.

Avec 1.500 hectares nouvellement plantés depuis 2011, les forêts littorales de Soc Trang couvrent aujourd’hui 8.000 hectares.

«Actuellement, la plantation de forêts littorales est la solution la plus efficace et la plus durable pour faire face au changement climatique. Après 4 ans, si le taux de survie des arbres est de 60 à 70 %, alors ce sera un franc succès. Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a beaucoup apprécié le développement des forêts littorales à Soc Trang. Cette province se trouve souvent en tête des localités pour l’efficacité de l'adaptation au changement climatique», a fait savoir Trân Trong Khiêm, chef du département provincial des garde-forestiers.

En tenant compte de la réussite du projet mené dans la commune de Vinh Hai, les autorités provinciales ont décidé de multiplier la plantation de forêts littorales dans d’autres districts, tels que Trân Đê et Cù Lao Dung. Pour assurer la croissance et augmenter le taux de survie des arbustes, elles ont également bâti des estacades qui brisent les vagues.

VOV/NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: