Les PME cherchent à profiter de l’Accord de libre-échange UE-Vietnam

Samedi, 06 juin 2020 à 12:47:06
 Font Size:     |        Print
 

Dans la société par actions du textile et des services Hung Long, district de My Hào, province de Hung Yên (au Nord). Photo : VNA/CVN.

Nhân Dân en ligne - Les experts ont discuté par visioconférence vendredi 5 juin des pistes pour aider les petites et moyennes entreprises (PME) vietnamiennes à tirer parti des opportunités offertes par l’Accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam (EVFTA).

Lors de la visioconférence, auquel ont participé plus de 300 délégués à Hanoï et plus de 1 500 délégués dans 62 provinces et villes, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Trân Tuân Anh, a souligné que la conférence virtuelle fournira aux PME du pays les informations utiles sur le sujet.

Pour leur part, les participants ont centré leur discussion sur les avantages et les enjeux stratégiques auxquels il faut prêter attention, les produits potentiels ainsi que les lignes directrices visant à stimuler les exportations vers l’UE. Ils ont également abordé le rôle des administrations à tous les niveaux dans le soutien aux PME dans la mise en œuvre de l’EVFTA.

Le président de l’Association des PME du Vietnam, Nguyên Van Thân, a indiqué que grâce à cette conférence, les entreprises pourront mieux comprendre les contenus de ce pacte commercial pour adapter leur stratégie et leur plan de développement en fonction du nouveau contexte.

L’EVFTA qui a été ratifié le 12 février par le Parlement européen et approuvé le 30 mars par la Commission européenne n’attend maintenant que la ratification de l’Assemblée nationale du Vietnam pour entrer en vigueur à la fois dans l’UE et au Vietnam.

L’accord supprimera pratiquement tous les tarifs douaniers entre les deux parties dans 10 ans. Concrètement, 65% des exportations européennes vers le Vietnam bénéficieront d’une suppression immédiate des droits de douane. Le reste (notamment les motos, voitures, produits pharmaceutiques, produits chimiques, vins, poulets et porcs) sera progressivement libéralisé d’ici 10 ans.

En revanche, 71% des produits exportés du Vietnam vers l’UE seront exemptés de droits de douane dès le premier jour, avec une libéralisation progressive pour les autres produits d’ici sept ans. Les exportations sans droits de douane concernant les produits agricoles sensibles, tels que le riz, l’ail et les œufs, seront limitées.

Le Vietnam est le deuxième plus grand partenaire commercial de l’UE au sein de l’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) après Singapour, avec 47,6 milliards d’euros d’échanges de marchandises et 3,6 milliards d’euros en termes de services chaque année.

VNA/NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: