Le WWF est prêt à aider le Vietnam à mettre en œuvre la directive du Premier ministre sur le contrôle des espèces sauvages

Samedi, 25 juillet 2020 à 11:02:26
 Font Size:     |        Print
 

Des produits des animaux sauvages se vendent dans plusieurs endroits. Photo : CHANGE.

Nhân Dân en ligne - Le WWF (Fonds mondial pour la nature) a récemment salué la directive n° 29 / CT-TTg publiée le 23 juillet par le Premier ministre vietnamien pour lutter contre le commerce et la consommation illégaux des espèces sauvages. Il s'est déclaré prêt à appuyer le Vietnam dans la mise en œuvre de la directive.

Selon un communiqué du WWF, il s'agit de l'un des grands efforts du gouvernement vietnamien pour prévenir une pandémie similaire à celle de Covid-19 à l'avenir, en sauvant les espèces d’animaux en danger critique d'extinction au Vietnam et améliorer l’image du pays dans le contrôle du commerce des espèces d’animaux sauvages.

Dans le contexte où d'autres pays du monde luttent contre la pandémie de Covid-19 et d'autres maladies liées à des espèces sauvages, la nouvelle directive du Premier ministre est une action opportune, démontrant la détermination à améliorer les réglementations sur le commerce et la consommation des espèces sauvages, a déclaré le directeur du WWF Vietnam, Van Ngoc Thinh.

"La publication de la directive montre également la détermination du gouvernement à gérer les stocks d'animaux sauvages présents sur la liste de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES), dont l'ivoire et la corne de rhinocéros. Le WWF est prêt à aider au mieux le gouvernement vietnamien à mettre en œuvre cette directive", a-t-il souligné.

Le directeur général du WWF International, Marco Lambertini, a déclaré: "Nous devons reconnaître d'urgence le lien entre la destruction de la nature et la santé de l'humanité, sinon nous ferons face très bientôt à une nouvelle pandémie. Le WWF salue une série des mesures prises par les gouvernements pour éliminer le commerce et la consommation des espèces sauvages à haut risque".

Selon Marco Lambertini, une solidarité mondiale urgente sera la première étape importante pour contrôler le risque de futures pandémies d'origines des animaux, protéger les espèces sauvages et assurer la qualité de vie de tout le monde.

NDEL