Une visio-conférence internationale sur la conservation de la diversité linguistique

Dimanche, 21 février 2021 à 17:04:22
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Une visio-conférence internationale portant sur des questions pratiques de la conservation de la diversité linguistique a eu lieu le 19 février, à l’occasion de la Journée internationale de la langue maternelle (21 février), sous les auspices de la Commission UNESCO de la Fédération de Russie et l’Alliance de l’Assemblée générale populaire eurasienne.

Cette visio-conférence a vu la participation des dizaines d'experts et d'éducateurs représentant les pays membres de la Communauté des États indépendants (CNG) et de nombreuses autres régions du monde, dont le Vietnam.

Son objectif est de rechercher des moyens d'élargir la communication linguistique et interculturelle entre les peuples et de promouvoir la diversité linguistique afin d'améliorer l'intégration eurasienne.

Par conséquent, les experts ont discuté de questions spécifiques telles que le rôle de la langue maternelle dans le maintien de la tradition et de l'histoire de chaque pays, des mesures visant à encourager l'apprentissage de la langue maternelle, le rôle de l'éducation dans la préservation et le développement des langues des peuples eurasiens, la création d'un environnement linguistique favorable à la communication dans le contexte de l'intégration eurasienne, le rôle des organisations sociales dans la préservation et le développement des langues des peuples eurasiens...

A cette occasion, Mme Tô Thi Tuyêt Khanh, représentante de l'Académie bancaire du Vietnam en Russie, conseillère du premier secrétaire général adjoint de l’Assemblée générale populaire eurasienne a présenté une intervention ciblée sur la promotion de l'enseignement des langues vietnamiennes et russe dans les établissements d'enseignement dans les deux pays.

La coopération en matière d'éducation et de formation, y compris la formation linguistique entre le Vietnam et la Russie, a une longue histoire et a donné de nombreux résultats.

Elle a espéré que la langue vietnamienne serait enseignée dans des écoles et universités de Russie en tant que langue étrangère facultative pour les enfants vietnamiens nés et élevés en Russie, les enfants de familles vietnamienne-russe pour les aider à améliorer leur capacité à utiliser leur langue maternelle, dans le contexte où les étudiants russes s'intéressent également de plus en plus à la langue et à la culture vietnamiennes.

VNA/NDEL