820 millions de personnes souffrent de la faim, selon un nouveau rapport de l'ONU

Mardi, 16 juillet 2019 à 20:37:20
 Font Size:     |        Print
 

820 millions de personnes souffrent de la faim, selon un nouveau rapport de l'ONU

Nhân Dân en ligne - 820 millions de personnes, soit une personne sur neuf dans le monde, souffrent de la faim aujourd'hui, a-t-on appris d'un nouveau rapport de l'ONU publié lundi.

Cette tendance souligne l'immense défi que pose la réalisation de l'Objectif de la faim zéro des Objectifs de développement durable (ODD) d'ici 2030, estime le rapport sur l'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2019.

Lancé à New York en marge du Forum politique de haut niveau sur le développement durable, la principale plate-forme des Nations Unies qui assure le suivi des mesures prises par les Etats pour donner suite aux ODD, le rapport ventile les statistiques par région et montre que la faim a augmenté de près de 20% en Afrique, un continent qui connaît également la prévalence la plus élevée de sous-alimentation.

Bien que la prévalence de la faim en Amérique latine et dans les Caraïbes soit encore inférieure à 7%, elle augmente lentement. Et en Asie, la sous-alimentation touche 11% de la population, selon la même source.

«Les mesures que nous prenons pour contrecarrer ces tendances préoccupantes doivent être plus audacieuses, non seulement par leur ampleur, mais aussi en termes de collaboration multisectorielle», insistent dans leur avant-propos commun au rapport les dirigeants de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), du Fonds international de développement agricole (FIDA), du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), du Programme alimentaire mondial (PAM) et de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

«Nous devons encourager une transformation structurelle favorable aux pauvres et inclusive, qui soit axée sur les personnes et qui place les communautés au centre des préoccupations, pour réduire les vulnérabilités économiques et être en mesure de poursuivre comme prévu notre objectif : éliminer la faim, l'insécurité alimentaire et la malnutrition sous toutes leurs formes», ont déclaré les hauts responsables de l'ONU.

Xinhua/NDEL