Renforcement le rôle du Vietnam et de la Francophonie dans les opérations de paix de l'ONU

Vendredi, 06 décembre 2019 à 15:47:08
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Le Vietnam est toujours pris en haute considération par la communauté internationale comme un membre responsable et dynamique dans la mise en œuvre de ses missions et engagements internationaux, notamment à l’égard des activités de maintien de la paix.

C’est pourquoi un colloque international ayant pour thème « Le Vietnam et les opérations de paix de l’ONU dans l’espace francophone » a été tenu au siège du Département de maintien de la paix du Vietnam, sous les auspices de l’Académie diplomatique du Vietnam, en coordination avec le Bureau régional de l’Asie-Pacifique de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le Bureau régional de l’Asie-Pacifique de l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Ambassade de France au Vietnam.

La participation vietnamienne à ces opérations de maintien de la paix est une grande option du Parti et de l’État vietnamiens afin de matérialiser la politique extérieure de multilatéralisation et de diversification des relations, contribuant à la sécurité et la paix dans le monde.

Notamment, en 2020, le Vietnam assumera à la fois la présidence de l’ASEAN 2020 et le poste de membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations unies pour le mandat 2020 - 2021. Il s’agit d’un grand honneur, mais également d’une lourde responsabilité du pays.

La participation du Vietnam contribue de manière positive à l’amélioration de la qualité de vie des habitants locaux, ainsi que à la consolidation de la solidarité intérieure du bloc des pays francophones adhérisant aux opération de maintien de la paix de l’ONU, selon Dinh Toan Thang, correspondant national auprès de l’OIF.

Dinh Toàn Thang, correspondant national auprès de l’OIF. Photo : Minh Duy/NDEL.

Pour sa part, Désiré Nyaruhirira, conseiller politique et diplomatique de la secrétaire générale de la Francophonie, a fait savoir que Louise Mushiki-wabo, secrétaire générale de la Francophonie, accordait une grande attention à l’égard des résultats de ce colloque.

Depuis 2014, le Vietnam a envoyé 30 officiers, un hôpital de campagne de niveau 2 comprenant 63 membres aux missions du maintien de la paix de l’ONU. Ces forces vietnamiennes servent non seulement aux opérations de maintien de la paix, mais également aux activités à partager des difficultés des habitants dans les pays bénéficiés. Donc, il est nécessaire de promouvoir l’installation des équipements dans le temps à venir pour but d’améliorer l’efficacité des opérations internationales.

En particulier, Désiré Nyaruhirira a souligné l’importance de la participation des femmes aux opérations de maintien de la paix de l’ONU car elles jouent un rôle essentiel pour encourager les femmes locales à participer à des dialogues avec les forces de maintien de la paix des Nations Unies. D’ajouter que les femmes officiers sont totalement capables d’accomplir toutes les missions comme leurs homologues aux opérations de maintien de la paix de l’ONU.

Désiré Nyaruhirira, conseiller politique et diplomatique de la secrétaire générale de la Francophonie. Photo : Minh Duy/NDEL.

Pourtant, il existe encore une question. Plus de la moitié du nombre des pays membres participants aux missions de maintien de la paix des Nations Unies sont francophones, avec plus de 42% personnels qui parle français. Alors, pour que la langue ne deviendra pas une obstacle chez les forces de maintien de la paix internationales dans le déploiement de leurs tâches, comme dans la coordination aves les autorités locales, le conseiller politique et diplomatique de la secrétaire générale de la Francophonie a mis l’accent sur l’élaboration d’un programme d’enseignement de la langue française. Près des 2/3 des opérations de maintien de la paix actuellement en cours sont déployées dans des pays francophones. En vue d’accroître l’usage du français dans les opérations de maintien de la paix, l’enseignement du français pour les personnels non francophones est réalisé à travers la méthode d’apprentissage du français pour les objectifs militaires baptisé « En avant ».

Alain Le Roy, ancien secrétaire général adjoint chargé des activités de maintien de la paix de l’ONU. Photo : Minh Duy/NDEL.

De son côté, l’ancien secrétaire général adjoint chargé des activités de maintien de la paix de l’ONU, Alain Le Roy, a félicité l’envoie du Vietnam des troupes de cadres et fonctionnaires militaires aux opérations onusiennes en la matière, ceux qui ont été hautement appréciées par la communauté internationale pour la discipline, la solidarité et l’efficacité de leurs travaux. La présence du Vietnam marque ses efforts et sa compétence dans les activités de maintien de la paix pour la stabilité et la paix des habitants dans des pays et régions encore instables et souffrant de conflits, de la pauvreté et d’épidémies.

MINH DUY/NDEL