Brexit : Michel Barnier ne veut pas tout mélanger

Mardi, 26 septembre 2017 à 10:34:01
 Font Size:     |        Print
 

David Davis et Michel Barnier, les deux négociateurs du Brexit. Photo : Reuters.

Nhân Dân en ligne - Vendredi 22 septembre, à Florence (en Italie), la Première ministre britanique Theresa May a évoqué pour la première fois la question d’une période de transition de deux ans, après la sortie du Royaume-Uni de l’UE, en mars 2019.

Michel Barnier, qui avait loué un discours « constructif », est revenu sur le sujet ce lundi, à Bruxelles. Pour le négociateur en chef de l’Union européenne, cette période de transition passe par un « accord préalable » sur les trois sujets prioritaires fixés: le droit des citoyens, l’Irlande et le règlement financier.

« Si l’idée est que pendant cette période, le Royaume-Uni se maintient dans le marché unique, alors il est clair que toutes les lois européennes de régulation, d’application, les conditions financières, la supervision, tout cela sera maintenu pendant cette période, sans exception », a-t-il déclaré.

Michel Barnier souhaite que le nouveau round de pourparlers, qui s'est ouvert lundi à Bruxelles, permette aux Britanniques de « traduire » le discours de la Première ministre Theresa May « dans des positions précises de négociations ».

VOV/NDEL