Dialogue Shangri-La 2019 : prévenir les conflits, assurer une région autonome et stable

Lundi, 03 juin 2019 à 15:27:48
 Font Size:     |        Print
 

Le ministre vietnamien de la Défense, Ngô Xuân Lich, prononce un discours à la 5ème session plénière du Dialogue Shangri-La 2019. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le 2 juin, le dialogue Shangri-La 2019 s'est achevé par trois sessions plénières consacrées à des sujets : la Chine et la coopération dans la sécurité internationale, la prévention des conflits dans les zones litigieuses, l’assurance d’une région autonome et stable.

S'exprimant lors du forum, le ministre chinois de la Défense Wei Fenghe a déclaré que le monde faisait face à de nombreux défis, y compris des problèmes de sécurité traditionnels, non traditionnels et émergents..., menaçant la paix, la stabilité et le développement commun de l'humanité. Dans ce contexte, la Chine souhaite collaborer avec les parties pour promouvoir la coopération, le règlement des différends et des désaccords pour maintenir fermement l'ordre mondial existant.

En ce qui concerne les relations sino-américaines, le ministre chinois de la Défense a souligné que malgré de nombreuses difficultés, en général, les relations entre les deux pays restent stables.

Concernant la question de la mer Orientale, le ministre Wei Fenghua a déclaré que la Chine et l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) tentaient de négocier pour achever le Code de Conduite en Mer Orientale (COC), contribuant au maintien de la paix, de la stabilité et de la prospérité dans cette région.

Dans son discours prononcé lors de la discussion finale, le ministre singapourien de la Défense, Ng Eng Hen, a également affirmé que l'intensification des tensions et de la concurrence entre les principaux pays de la région poserait un énorme défi aux pays dans la région et dans le monde. Dans ce contexte, le ministre Ng Eng Hen a déclaré que les pays devaient créer des liens et bâtir une économie mondiale ouverte ainsi que renforcer la coopération dans un cadre multilatéral.

En particulier, les pays de l'ASEAN doivent renforcer leurs engagements bilatéraux et multilatéraux, en vue de jeter les bases pour la mise en place d'une architecture de sécurité solide pour les régions Asie-Pacifique et Océan Indien-Pacifique, dont la réunion des ministres de la Défense de l’ASEAN et de ses partenaires (ADMM-Plus). Le ministre Ng Eng Hen a également souligné l'importance de négocier un COC entre l'ASEAN et la Chine et a déclaré qu'un COC substantiel et efficace contribuerait à renforcer la confiance de la région et à promouvoir la stabilité.

S'exprimant à l'issue du dialogue Shangri-La 2019, le directeur général exécutif de l'Institut international d'études stratégiques (IISS) a déclaré que le forum de cette année avait attiré un nombre record de participants, avec 44 délégations gouvernementales de 56 pays et territoires du monde entier, dont 28 responsables au niveau de ministre de la Défense et de ministre des Affaires étrangères. Le forum de cette année est également l'occasion pour les pays d'exprimer leurs points de vue, d'exprimer leurs préoccupations et de rechercher ainsi une voix commune pour garantir leurs intérêts tout en assurant la paix et la stabilité de la région.

VNA/NDEL