La Chine et les États-Unis reprendront leurs négociations commerciales

Vendredi, 30 août 2019 à 15:18:43
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - La Chine et les États-Unis discutent actuellement d'une éventuelle reprise de leurs négociations commerciales bilatérales en septembre prochain, a annoncé jeudi 29 août le Ministère chinois du Commerce, lors d'un point de presse hebdomadaire.

Selon le porte-parole du Ministère chinois du Commerce, Gao Feng, la chose la plus importante en ce moment est de créer les conditions nécessaires pour que les deux parties continuent les négociations.

La Chine espère que les États-Unis annuleront les droits supplémentaires afin d'éviter une nouvelle escalade dans la guerre commerciale, a dit Gao Feng.

Le porte-parole du Ministère chinois du Commerce a souligné que Pékin disposait d’« amples » moyens de représailles si Washington décidait d'imposer les droits de douane additionnels projetés. Il a aussi réaffirmé que son pays avait la volonté de résoudre le problème calmement.

* La guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis a connu une nouvelle escalade, les deux plus grandes puissances économiques au monde annonçant tour à tour le relèvement des droits de douane qu’elles s’imposent.

Concrètement, le Gouvernement américain avait ajouté le 23 août des droits de douane supplémentaires de 5% sur 550 milliards de dollars de produits chinois. La Chine, quant à elle, avait quelques heures auparavant annoncé des droits de douane sur 75 milliards de dollars de produits américains.

* Le Président américain Donald Trump a déclaré lundi dernier en marge du Sommet du G7 que la Chine souhaitait reprendre les négociations et qu'il pensait que Pékin était sincère sur son désir de parvenir à un accord, faisant état de ce qu'il a qualifié de pressions économiques croissantes sur Pékin et de pertes d'emplois en Chine.

Le Président américain avait cité comme un signal positif les déclarations du Vice-Premier ministre chinois, Liu He, qui mène les négociations avec Washington, selon lesquelles Pékin souhaitait résoudre son différend commercial avec Washington « dans le calme ».

Il a répété que les représentants chinois avaient contacté leurs homologues américains en proposant de reprendre les négociations, ce que Pékin avait refusé de confirmer.

NDEL