UNICEF : un manque de soutien financier met des millions d'enfants en danger

Vendredi, 25 octobre 2019 à 10:01:51
 Font Size:     |        Print
 

L'UNICEF avertit que les conséquences seraient graves si le manque de fonds durait jusqu'à la fin de l'année. Photo : UNICEF.

Nhân Dân en ligne - Une pénurie importante de ressources financières pour le travail humanitaire met en danger la vie de millions d’enfants dans les zones touchées par les conflits et les catastrophes. Ceci est un avertissement émis par le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) dans un communiqué publié le 22 octobre.

À la fin de 2019, l'UNICEF n’a reçu qu’un peu plus de la moitié des 4 milliards de dollars nécessaires pour financer les programmes de santé, d'éducation, de nutrition et de sauvetage de 41 millions d’enfants dans près de 60 pays.

La directrice exécutive de l'UNICEF, Henrietta Fore, a déclaré que des millions d'enfants vulnérables dans le monde souffraient des conséquences horribles de crises humanitaires de plus en plus complexes.

Sans ressources supplémentaires, ces enfants ne pourront pas aller à l’école, ne pas être vaccinés et ne pas bénéficier d’une nutrition adéquate ni être protégés de la violence et des abus. Bien que nous continuions à appeler à la fin des conflits et à nous préparer aux situations d'urgence, nous avons besoin de davantage de soutien pour nous aider à répondre aux besoins les plus élémentaires des enfants, a souligné Henrietta Fore.

L'UNICEF a averti que les conséquences seraient graves si le manque de fonds durait jusqu'à la fin de l'année.

L'UNICEF a déclaré qu'il lui fallait environ 61 millions de dollars pour fournir des services essentiels aux communautés qui ont longtemps souffert des crises humanitaires et sécuritaires en République démocratique du Congo. Dans le même temps, ces zones sont actuellement confrontées à la pandémie d’Ebola et l’UNICEF tente de créer un environnement propice à la lutte contre la maladie.

Alors que la guerre continue dans certaines parties de la Syrie, 460 000 enfants réfugiés risquent de ne pas être en mesure d'aller à l'école en raison d'une pénurie de 249 millions de dollars de programmes de l'UNICEF en Turquie, au Liban, en Jordanie, en Irak et en Egypte.

La directrice exécutive de l'UNICEF a appelé à un soutien financier accru. Elle a déclaré que le temps de travail dans des pays en crise, tels que la République démocratique du Congo, le Mozambique, le Soudan du Sud, la Syrie et le Yémen, avait montré le pouvoir de l'assistance humanitaire pour améliorer la vie des enfants vulnérables.

Avec un soutien accru, nous pouvons aider davantage les enfants qui ont le plus besoin de nous, a déclaré Henrietta Fore.

NDEL