Le Vietnam appelle la communauté internationale à partager le fardeau sur les réfugiés

Vendredi, 19 juin 2020 à 17:54:51
 Font Size:     |        Print
 

L'ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la délégation du Vietnam auprès des Nations Unies. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Vietnam a souligné la signification humaine de résoudre le fardeau et de mettre en œuvre les responsabilités sur les réfugiés, en appelant à promouvoir les solutions centrées sur les personnes, la coopération et le dialogue entre les pays concernés.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a organisé, le 18 juin, une session en ligne pour écouter le rapport du chef du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), Filippo Grandi.

Lors de cette réunion, le Vietnam a appelé la communauté internationale à se concentrer sur des solutions axées sur les personnes, en partageant le fardeau et les responsabilités visant à assurer le succès du processus de rapatriement et de réintégration des réfugiés.

Prenant la parole à cette occasion, le chef du HCR Filippo Grandi a déclaré qu’en 2019, le monde comptait 79,5 millions de réfugiés et de personnes qui avaient été forcées de quitter leur domicile, soit le niveau le plus élevé de la dernière décennie et une augmentation continuelle depuis l’année 2012.

Le responsable onusien a déclaré qu’il existait de nombreuses causes à cette situation, principalement la guerre, les conflits, la violence, les inégalités et l’impact du changement climatique.

Il a également exprimé sa préoccupation à l’égard des défis auxquels les réfugiés devaient faire face, tels que les conditions de vie difficiles, la discrimination, la stigmatisation et l’accès limité aux services de base comme l’éducation et les soins de santé, l’eau potable et l’assainissement, sans oublier que ces défis augmentaient particulièrement dans le contexte de l’épidémie de COVID-19.

Dans ce contexte, la pression et les difficultés posées sur les pays accueillant des réfugiés ont également augmenté. Filippo Grandi a exhorté les pays à s’unir et à agir ensemble pour trouver et déployer des solutions durables aux questions liées aux réfugiés.

En particulier, Le responsable onusien a souligné l’importance des efforts pour construire et maintenir la paix, exalter la détermination politique et des engagements à la mise en œuvre effective de l’Accord mondial sur les réfugiés.

À cette occasion, les pays membres du Conseil de sécurité ont exprimé leur sympathie pour les difficultés posées aux réfugiés et aux pays d’accueil, dont beaucoup soulignent les graves effets du changement climatique. et les épidémies de COVID-19 pour les réfugiés.

Tous les pays ont mis l’accent sur la nécessité de promouvoir un mécanisme de partage de la charge et des responsabilités pour soutenir les réfugiés et les pays d’accueil, en appelant à la promotion de la coopération internationale aux niveaux bilatéral, régional et mondial, ainsi qu’aux solutions globales à cette question.

Pour sa part, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la délégation du Vietnam auprès des Nations Unies, a souligné l’approche globale de la question liée aux réfugiés, en faisant savoir que la prévention des conflits, la résolution des conflits, la promotion du développement économique et la consolidation d’un environnement et d’une sécurité pacifiques étaient des solutions durables.

Pour ce faire, le diplomate vietnamien a exhorté les parties au conflit à travailler ensemble pour parvenir à des cessez-le-feu à long terme et créer un environnement propice à une solution politique du conflit.

Face aux défis posés aux réfugiés et au pays d’accueil, le chef de la délégation diplomatique vietnamienne a signalé l’importance humaine de résoudre les questions des réfugiés, en appelant à des solutions centrées sur les personnes et à la promotion de la coopération et du dialogue entre les pays concernés pour assurer le succès du processus de rapatriement et de réintégration des réfugiés.

L’ambassadeur vietnamien a salué l’Accord mondial sur les réfugiés et le Forum mondial sur les réfugiés avec plus de 800 engagements pris, en confirmant les engagements et les efforts de son pays dans la coordination avec la communauté internationale pour soutenir le règlement des questions des réfugiés dans le monde et pour réaliser l’Accord mondial sur les réfugiés.

NDEL