Le Vietnam au débat public du CSNU sur les opérations de paix et les droits de l'homme

Jeudi, 09 juillet 2020 à 11:08:15
 Font Size:     |        Print
 

Les participants du débat public du CSNU sur les opérations de paix et les droits de l'homme. Photo : BQT.

Nhân Dân en ligne - Ayant pour thème « Les opérations de paix et les droits de l'homme », un débat public en ligne a été organisé le 7 juillet par le Conseil de sécurité de l’ONU (CSNU), sous la présidence de la ministre de la Défense allemande, Annegret Kramp-Karrenbauer.

L’événement a enregistré la présence de la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, du représentant spécial du Secrétaire général pour le Soudan du Sud, David Shearer, ainsi que des représentants des missions diplomatiques auprès des Nations Unies.

Lors du débat, les rapporteurs ont examiné la situation de la promotion et de la protection des droits de l'homme dans les opérations de paix des missions chargées de cette tâche et appelé les pays à accroître leur engagement politique et leurs ressources en la matière.

De nombreux états membres de CSNU ont rappelé les principes fondamentaux des opérations de paix et le rôle de chaque pays dans la promotion et la protection des droits de l'homme, soulignant que ces activités devraient se concentrer sur la protection des groupes vulnérables dans les conflits.

S’exprimant lors de l’événement, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies, a mis l’accent sur quatre aspects de la mise en œuvre des droits de l’homme, en commençant par le rôle des pays hôte.

Tout en précisant que la promotion et la protection des droits de l’homme restaient les principales responsabilités des pays hôtes, le Vietnam a invité les opérations de paix à aider les pays hôtes à assumer ces responsabilités dans une approche constructive et dans le respect du contexte économique, social et culturel des sociétés locales.

Le Vietnam a aussi souligné l’importance de l’exactitude et de la pertinence des informations, exhortant de ce fait les missions de paix à préparer leurs travaux sur la base d’informations précises, impartiales, équilibrées et vérifiables.

Enfin, le diplomate vietnamien a rappelé que les soldats de la paix devaient être les champions de l’adhésion aux droits de l’homme. À cet égard, la délégation a appuyé le principe d’une préparation adéquate des Casques bleus avant et pendant leur déploiement, pour les doter des connaissances approfondies en matière de respect des droits de l’homme.

NDEL

  Partager cet article