Le Vietnam appelle la communauté internationale à aider la Syrie à faire face au Covid-19

Vendredi, 31 juillet 2020 à 22:01:04
 Font Size:     |        Print
 

Le nombre réel de cas d'infection est certainement plus élevé, car la capacité de test de la Syrie reste modeste. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne – Le Conseil de sécurité de l’ONU a organisé le 29 juillet une réunion en ligne, afin de discuter de la situation humanitaire en Syrie, car le pays est gravement touché par l’épidémie de Covid-19.

Dans son rapport présenté lors de la réunion, le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires de l’ONU et coordonnateur des secours d’urgence, Mark Lowcock, a déclaré qu’environ 700 cas d’infection au nouveau coronavirus ont été enregistrés en Syrie. Bien que ce nombre ne soit pas élevé, presque toutes les provinces et villes du pays ont détecté des cas d’infection. Le nombre réel est certainement plus élevé, car la capacité de test de la Syrie reste modeste (environ 350 tests réalisés par jour).

Les mesures prises afin d’enrayer la propagation de l’épidémie ont aggravé la crise économique qui frappe actuellement le pays. Selon les estimations, l’économie reculera de plus de 7 % en 2020, a indiqué Mark Lowcock devant le Conseil de sécurité.

Le taux de chômage est proche de 50 %, contre 42 % l’année dernière. De plus, les prix des denrées alimentaires ont augmenté de 240 % par rapport à juin 2019, mettant ainsi plus de la moitié de la population face à une crise alimentaire. 86 % des foyers ont dû diminuer leurs dépenses et 29 % des enfants souffrent de malnutrition.

Mark Lowcock a affirmé que la Syrie dépendait énormément de l’aide humanitaire et que l’ONU renforçait cette aide tout en contribuant également à la lutte contre la Covid-19 en Syrie.

De son côté, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la Mission permanente du Vietnam auprès de l’ONU, a souligné l’importance de garantir l’accès humanitaire dans toutes les régions syriennes en maintenant la stabilité de la sécurité alimentaire, le respect du cessez-le-feu dans le Nord-Ouest du pays et en répondant à l’appel national du cessez-le-feu lancé par le secrétaire général de l’ONU.

Le diplomate a hautement apprécié le soutien de la communauté internationale au peuple syrien et a appelé à une coopération plus étroite entre le gouvernement syrien et les agences de l’ONU.

Il a souligné les deux priorités que sont la garantie de la sécurité alimentaire et le renforcement de la réponse au Covid-19 pour la Syrie.

Le Conseil de sécurité de l’ONU organise mensuellement une réunion pour discuter des questions liées au processus politique, à la situation humanitaire et à la question des armes chimiques en Syrie. Le pays est entré dans sa 10e année d’instabilité et de conflit, créant l’une des crises humanitaires les plus graves de l’histoire avec des centaines de milliers de blessés et des millions d’autres qui n’ont plus de toit. Les opérations humanitaires aident 6,8 millions de personnes par mois.

NDEL