Bailleurs publics et fondations privées s'unissent pour lancer le Partenariat pour la transition énergétique en Asie du Sud-Est

Mardi, 24 novembre 2020 à 14:11:57
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne - Un consortium de bailleurs publics et de fondations privées a annoncé, le 20 novembre, le lancement d'un nouveau partenariat pour la transition énergétique en Asie du Sud-Est (ETP) lors de l’ASEAN Energy Business Forum.

L’ETP entamera sa première période de mise en œuvre pour une durée de cinq ans dès aujourd'hui, sous la supervision de l'UNOPS, chargé de la gestion et du secrétariat de l’initiative.

Le partenariat vise à soutenir la transition énergétique durable en Asie du Sud-Est, en lien avec l'accord de Paris, en se concentrant dans un premier temps sur l'Indonésie, le Vietnam et les Philippines - pays qui ont une consommation importante de charbon.

Un conseil technique sera mis en place dans les prochains mois, combinant une expertise internationale et locale et des représentants des pays pour conseiller le partenariat dans son travail technique.

Ce consortium sans précédent a été initié lors du sommet One Planet de 2018 par la Children's Investment Fund Foundation (CIFF), l'Agence française de développement (AFD), le ministère fédéral allemand de l'environnement, de la protection de la nature et de la sûreté nucléaire (BMU) et la High Tide Foundation, ainsi que par d'autres partenaires tels que le gouvernement du Canada, le ministère britannique du commerce, de l'énergie et de la stratégie industrielle (BEIS), la Fondation Bloomberg et d'autres.

Depuis lors, les partenaires ont déployé des efforts considérables pour concevoir ce partenariat unique qui réunit les secteurs public et privé, comme souligné lors du Sommet sur le climat de 2019 organisé par le Secrétariat général des Nations unies.

La croissance économique impressionnante de l'Asie du Sud-Est a généré de nouvelles opportunités, améliorant le niveau de vie de nombreuses personnes dans la région, mais à un coût élevé : l'utilisation des combustibles fossiles a massivement augmenté, entraînant une forte hausse des émissions de gaz à effet de serre, une pollution environnementale persistante, des risques sanitaires locaux et une aggravation des vulnérabilités climatiques.

Le Vietnam est particulièrement exposé à ces problématiques, puisque sa consommation énergétique devrait être multipliée par 4 d’ici à 2030, avec une prédominance du charbon dans son mix énergétique mais néanmoins des efforts significatifs en faveur des énergies renouvelables.

L'ETP cherche à établir des partenariats avec les gouvernements et les décideurs afin d’intégrer le potentiel inexploité des énergies renouvelables dans le bouquet énergétique de l'Asie du Sud-Est pour répondre à la demande énergétique croissante dans la région.

Elle s'efforcera également de promouvoir l’importance des mesures d'efficacité énergétique et les avantages socio-économiques associés à une transition énergétique durable et juste en Asie du Sud-Est.

En apportant un soutien financier à des projets d'assistance technique, alignés sur les programmes en cours dans la région, l'ETP proposera des dispositifs de soutien et un appui au renforcement de la coordination, du dialogue et des connaissances afin de stimuler le leadership et le financement de la transition énergétique dans la région, dans le but d'atteindre l'accord de Paris et les objectifs de développement durable.

Ce partenariat multi-bailleurs est en pleine expansion et les membres de l'ETP invitent les bailleurs intéressés à se joindre à l'initiative pour obtenir un plus grand impact en accélérant la transition énergétique dans la région de l'Asie du Sud-Est.

Svenja Schulze, ministre fédéral allemand de l'environnement, a commenté le lancement :

« Le Partenariat pour la transition énergétique en Asie du Sud-Est réunit des gouvernements et des fondations qui, chacun avec sa plus-value, soutiennent la transition énergétique dans la région conformément aux objectifs de l'accord de Paris. Son approche innovante peut faire une réelle différence. Les financements et les projets des membres de l’ETP sont mis en commun et alignés sur les mêmes objectifs, maximisant leur impact. Nous apprécions également grandement le rôle que joue l’ETP en tant que forum d'échange et de coordination avec les parties prenantes engagées. C’est pour ces raisons que nous soutenons le partenariat depuis ses débuts ».

Rémy Rioux, directeur général de l'Agence française de développement, a déclaré :

« Le Groupe AFD est fier de prendre part au South East Asia Energy Transition Partnership qui va renforcer la coopération entre bailleurs publics et fondations privées pour l’accélération de la transition énergétique en Asie du Sud-Est, dans l’esprit de l’Accord de Paris. En rassemblant des acteurs qui soutiennent l’Indonésie, le Vietnam et les Philippines dans le développement des énergies renouvelables, cette coalition dynamise les initiatives partenariales en faveur de la finance verte. »

Kate Hampton, directrice générale de la Children's Investment Fund Foundation, a affirmé :

« Les pays asiatiques qui s'étaient engagés à réduire leurs émissions à zéro d'ici le milieu du siècle ont relancé la dynamique mondiale en matière de climat. Le partenariat pour la transition énergétique en Asie du Sud-Est (ETP) est une initiative audacieuse à un moment crucial. Elle fournira aux décideurs politiques du Vietnam, de l'Indonésie et des Philippines les données et l'expertise nécessaires à la première étape vers la neutralité carbone : la transition vers l'énergie propre. Cette transition apportera des emplois verts, une électricité moins chère et un air plus propre en Asie du Sud-Est. Au CIFF, nous sommes ravis de faire partie de l'ETP - nous pensons que ce partenariat renforcera la prospérité et le bien-être des nations d'Asie du Sud-Est pour les décennies à venir ».

Samina Kadwani, Directrice de l'UNOPS pour la Thaïlande, l'Indonésie et le Pacifique, a déclaré :

« Je félicite les donateurs du Partenariat pour la transition énergétique d'avoir établi une nouvelle plate-forme tournée vers l'avenir, dynamique et agile, afin de soutenir l'Asie du Sud-Est dans ses efforts pour atteindre les objectifs en matière de climat et de développement durable. L'UNOPS est fier d'être associé au partenariat en tant que gestionnaire de fonds et d’assurer son secrétariat pour assurer l’atteinte de ses objectifs ».

NDEL/Ambassade de France au Vietnam