Pham Binh Minh participe au débat ouvert du Conseil de Sécurité de l’ONU

Lundi, 07 décembre 2020 à 10:07:10
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne — Le 4 décembre, le vice-premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères, Pham Binh Minh, a participé à un débat ouvert de haut rang du Conseil de sécurité de l’ONU intitulé « la coopération entre l’ONU et l’Union africaine (UA) », sous l’égide du président sud-africain, Cyril Ramaphosa.

L’évènement a vu la présence de quatre présidents et Premier ministre, deux vice-premiers ministres, cinq ministres et vice-ministres et de rapporteurs qui étaient le secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres et le président de l’UA Moussa Faki.

Les rapporteurs et les dirigeants des différents pays ont hautement apprécié la coopération stratégique entre l’ONU et l’UA, ainsi que les contributions de l’UA dans la promotion de la paix, de la sécurité et le développement en Afrique.

Ils ont déclaré que les deux parties devraient renforcer leurs liens dans la réponse aux défis mondiaux et la prévention et le règlement des conflits dans la région, tout en affirmant qu’il était nécessaire de maintenir et de consolider le cadre de coopération entre l’ONU et les organisations régionale, conformément au 8e chapitre de la Charte de l’ONU.

Ils ont aussi fait part de leur estime concernant les succès obtenus dans la coopération entre l’ONU et l’UA ces derniers temps. Ce qui a activement contribué au processus de paix et de développement socioéconomique de nombreux pays comme l’Afrique centrale, le Soudan du Sud et le Soudan.

Ils ont exprimé leurs inquiétudes face à la situation compliquée dans plusieurs pays régionaux tels que la Libye, le Yémen, la Somalie, la région du Sahel et le lac Tchad et souhaité que l’UA et l’ONU continuent à coopérer afin de surmonter les défis mondiaux et régler la cause profonde des conflits.

Lors de son discours, Pham Binh Minh a hautement apprécié les efforts de l’Afrique, ainsi que le rôle de l’UA et des organisations sous-régionales dans la promotion de l’intégration régionale et du développement socioéconomique ces dernières années.

En outre, les défis tels que le terrorisme, la criminalité transnationale, les changements climatiques, la sécurité alimentaire, les sources d’eau, la pandémie de COVID-19 et le virus Ebola, ont gravement affecté la paix et à la stabilité dans de nombreux pays de la région, et risquent d’aggraver les conflits et l’instabilité actuelle, a-t-il indiqué.

Pham Binh Minh a affirmé que la coopération entre l’ONU et l’UA constituait un cadre important pour la mise en œuvre des initiatives de sécurité et de paix dans la région, car il faut tirer profit du soutien mondial et des expériences internationales, ainsi que du rôle des mécanismes régionaux comme l’UA, afin de contribuer à prévenir et résoudre les conflits en Afrique.

Sur cette base, il a proposé quelques suggestions afin de renforcer la coopération entre l’ONU et l’UA, y compris la promotion du rôle de coordination de l’UA dans le règlement des conflits régionaux, la stimulation du partenariat stratégique entre l’UA et l’ONU, l’élargissement des relations interrégionales comme le sondage des perspectives de coopération entre l’UA et l’ASEAN dans le partage des expériences sur la réponse aux défis mondiaux et la mise en œuvre des objectifs régionaux.

À cette occasion, il a rappelé les liens traditionnels qui existent entre le Vietnam et les pays africains qui avaient accordé des aides précieuses au Vietnam durant sa lutte pour l’indépendance et son œuvre actuelle de développement.

Il a affirmé que le 1er départ des forces vietnamiennes de maintien de la paix avait été marqué par sa participation aux missions de maintien de la paix de l’ONU au Soudan du Sud et en Afrique centrale. La coopération entre l’ONU et les organisations régionales a toujours été l’une des priorités du Vietnam pendant son mandat en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU. L’initiative d’organiser la première réunion sur la coopération entre l’ASEAN et l’ONU en janvier 2020 en est une preuve.

Le Vietnam est toujours prêt à contribuer activement au processus de coopération afin de renforcer les relations entre l’ASEAN et l’UA pour l’intérêt commun des deux continents.

Lors du débat, les délégués ont salué le partenariat stratégique ONU-UA et les contributions de l’UA à la promotion de la paix, de la sécurité et du développement en Afrique. L’ONU et l’UA doivent approfondir leur coopération pour répondre aux défis mondiaux et prévenir et régler les conflits régionaux, ont-ils souligné.

Créée en 2002, l’UA compte actuellement 55 États membres qui composent les pays du continent africain, avec une population combinée de 1,3 milliard d’habitants, représentant 3 % du PIB mondial.

NDEL