Nhân Dân en ligne - L’ensemble des plats pour le Têt traditionel est toujours préparé méticuleusement. Le Nouvel An est l’occasion pour tout le monde de se réunir, aussi les plats du Têt expriment en partie le confort et le bonheur avec le souhait d’une nouvelle année prospère et réussie. Chaque région vietnamienne a ses spécialités typiques du Têt. Voici les plats typiques du Têt dans les trois régions : Nord, Centre et Sud.

Pour la semaine du Têt, il est indispensable pour les familles du Nord d’avoir les savoureux plats ci-dessous.


Le « bánh chưng » « bánh dày »

Le « bánh chưng » : un gâteau de riz gluant farci au dolique et à la poitrine de porc cuit dans l’eau et le « bánh dày » : un gâteau de riz gluant rond, qui est un plat délicieux et typique de la fête traditionnelle du Têt dans le Nord.

Ce sont des plats liés à la légende du Roi fondateur Hùng. Ils ont des valeurs à la fois culturelles et spirituelles. Ces deux gâteaux sont la cristallisation de la terre et du ciel et sont offerts sur l’autel pour demander à la nature une récolte abondante, pour une vie aisée et heureuse. C’est aussi le lien qui unit tous les membres de la famille.


Le poulet bouilli

Le poulet bouilli est un plat important et indispensable pour les gens du Nord. Une offrande de poulets bouillis aux premiers jours du Nouvel An apportera un début d’année favorable.

Le poulet bouilli est un plat important et indispensable pour les gens du Nord.


Le « nem frit »

Les « nems frits » sont un plat assez simple et facile à cuisiner. Ils sont devenus le plat le plus familier et typique des familles vietnamiennes, en particulier celles du Nord pendant le Têt.


La soupe à la jeune pousse de bambou

Les pousses de bambou séchées cuites avec des jarrets de porc sont les ingrédients d’une soupe très populaire lors du Têt dans le Nord.


Le « thịt đông » (gelée de viande de porc)

Quand il fait froid, un plat de viande en gelée servi avec des oignons marinés est le meilleur repas. Parmi les plats délicieux des jours du Têt traditionnel, le « thịt đông » est un plat indispensable. Fait à partir de viande de porc, de poulet ou de jarret de porc, on ajoute un peu de champignons noirs, de shiitakes et d’assaisonnement. Puis, il est mis à geler au réfrigérateur.


Le « dưa hành » (oignons salés fermentés)

Ce plat accompagne le « bánh chưng » et d’autres mets typiques comme le « thịt đông », le « thịt kho tàu » (porc au caramel) ou la viande de porc bouilli. Son goût doux et aigre aide à profiter de la saveur d’autres aliments ainsi qu’à digérer.

Son goût doux et aigre aide à profiter de la saveur d’autres aliments ainsi qu’à digérer.


Le « xôi gấc » (riz gluant à la momordique)

Le « xôi gấc » est un plat traditionnel du Têt, de couleur rouge. Selon la conception des gens, le rouge est la couleur de la chance et du bonheur, il est indispensable d’avoir une assiette de riz gluant à la momordique le jour de la pleine lune, des fêtes et du jour de l’An.

Le « xôi gấc » est un plat traditionnel du Têt, de couleur rouge.


Le « giò » (pâté de porc)

Le « giò » est un plat indispensable dans le repas du Têt des gens du Nord. Il existe plusieurs variétés de « giò » comme le « giò lua » (pâté de viande de porc pilée et bouillie), le « giò thủ » (morceaux de cartilages des oreilles de porc, de champignons parfumés et de champignons noirs séchés).

Le « giò » est un plat indispensable dans le repas du Têt des gens du Nord.


Le « chè kho » (marmelade de haricots)

Ce plat est fait à base de haricots mungos avec du sucre et de l’essence de fleurs de pamplemoussier. C’est un des mets les plus appréciés du Têt.

Ce plat est fait à base de haricots mungos avec du sucre et de l’essence de fleurs de pamplemoussier.

Le « bánh tét » (gâteau de riz gluant de viande de porc et de haricots, en forme de cylindre) est un plat indispensable du Têt au Centre. Par rapport au « bánh tét » du Sud, le « bánh tét » du Centre est très simple.

Peu importe les couleurs, parfois même il n’y a pas de garniture, le gâteau du Têt du Centre est constitué de riz gluant, d’un peu de feuilles de bananier vertes, d’un peu de sel et d’un peu de poivre.


Le « giò bò » (pâté de bœuf cuit à la vapeur dans une feuille de bananier)

La mortadelle est un plat typique du Têt dans les trois régions. Différents types de mortadelles existent au Nord et au Sud, le « giò bò » du Centre est très poivré.


Le « bánh in »

Il s’agit d’u gâteau dont la recette est facile à réaliser. Il s’agit d’un des plats préférés du Têt du Centre.

En plus de ces plats, on trouve d’autres plats très populaires du Têt comme le « thịt ngâm mắm », le « bánh thuẫn » ou encore le « bánh tổ ».

Le « bánh tét » dans le Sud est un plat extrêmement varié à la fois en couleur et en saveur. Selon chaque type de gâteau, on trouve différents ingrédients et de nouvelles couleurs.

Le gâteau est composé d’une variété d’ingrédients : des feuilles de peristrophe roxburghiana « la câm », du riz gluant, de la noix de coco râpée, des haricots noirs, des haricots rouges… mais beaucoup de gens créent aussi des gâteaux en forme de fleurs d’abricotier, ou des caractères « Phu » (prospérité) et « Tho » (longévité) pour porter la chance à la famille pour les jours du Têt.


Le « nem rán » (rouleau de printemps frit)

Ce plat est indispensable parmi les nombreux plats des gens du Sud. Le « nem rán » est trempé dans une sauce de poisson agrémentée d’un peu de sucre, de citron, d’ail et de piment. Ce plat est souvent servi lors des occasions spéciales, les fêtes traditionnelles notamment les repas du Têt.

Ce plat est indispensable parmi les nombreux plats des gens du Sud.


Le « gỏi »

Ce « gỏi » est l'un des plus populaires du Sud. Il est composé de viande, de poisson, de crevettes et de légumes enveloppés dans une galette de riz. On le sert avec une sauce spéciale.

Le « gỏi ngó sen » est un plat typique du repas du Têt des gens du Sud.

Le « gỏi ngó sen » est un plat typique du repas du Têt des gens du Sud. Il est fait à base des rhizomes de lotus, de galettes de riz, de crevettes fraiches ou séchées, de viande du ventre de porc, d’ail, de sel, de sucre et de vermicelle de riz.


Soupe de margousier piquant

Selon les croyances populaires, pendant le Têt, on doit boire cette soupe pour effacer les difficultés de l’année passée et pour accueillir la chance et le bonheur pour la nouvelle année. Par conséquent, ce plat est également l’un des plats favoris du Nouvel An du Sud.

Selon les croyances populaires, pendant le Têt, on doit boire cette soupe pour effacer les difficultés de l’année passée et pour accueillir la chance et le bonheur pour la nouvelle année.


Le « xôi vò » (riz gluant cuit avec de la purée de haricot mungo)

Le « xôi vò » est considéré comme le riz gluant le plus populaire du Sud, il est indispensable dans le repas des jours du Têt. Ce plat est devenu l’un des plats traditionnels les plus populaires à l’occasion du Têt traditionnel.

Ce plat est devenu l’un des plats traditionnels les plus populaires à l’occasion du Têt traditionnel.

Publication : 13 février 2021
Réalisation & Dessin : Nhân Dân en ligne