Beauté sauvage du Na Hang, lieu considéré comme « la baie de Ha Long » à Tuyên Quang

Vendredi, 02 août 2019 à 17:23:50
 Font Size:     |        Print
 

Il s’agit d’un rocher au milieu du lac. Selon la légende, le rocher est le piquet d’un héros de l’ethnie Tày pour enchaîner un buffle. Photo : Journal Tiên Phong.

Nhân Dân en ligne - Le réservoir d’eau de la centrale hydroélectrique de Tuyên Quang, situé dans les districts de Lâm Binh et de Na Hang est récemment considéré comme une destination éco-touristique préférée et comme « la baie d’Ha Long à la montagne » de la province de Tuyên Quang, avec le cadre des montagnes calcaires protérozoïques et des eaux émeraudes créant un tableau pittoresque de la nature.

Avec une surface de plus de 3 500 hectares, ce réservoir d’eau de la centrale hydroélectrique de Tuyên Quang s’étend sur les districts de Na Hang et Lâm Binh, qui possèdent de nombreux beaux paysages majestueux et sauvages. En faisant le tour du réservoir d’eau, vous admirez 99 montagnes, la cascade Nam Me, la chute d’eau Khuôi Slung, la grotte Song Long, la grotte Phia Vài, ect. Le district de Lâm Binh de Tuyên Quang est devenu une destination attrayante pour les touristes vietnamiens et étrangers.

Le quai touristique simple de la commune Thuong Lâm, district de Lâm Binh.



Pour faire le tour du réservoir d’eau, il faut environ 3 ou 4 heures, cependant les visiteurs doivent passer toute la journée pour découvrir toute la beauté majestueuse de Lâm Binh.



Les paysages primitifs et des forêts protérozoïques verdoyantes du lac.



Il s’agit d’un rocher au milieu du lac. Selon la légende, le rocher est le piquet d’un héros de l’ethnie Tày pour enchaîner un buffle.

La touriste venue du delta du Mékong traverse un millier de kilomètres pour venir contempler la beauté de Lâm Binh.

Le guide issu de l’ethnie Tày présente l’histoire de son ethnie aux visiteurs venus du Centre.

Les visiteurs dégustent le déjeuner avec des plats montagnards populaires.

Un coin du lac Lâm Binh.

Les touristes guéent le ruisseau et visitent des chutes d’eaux.

Plusieurs grottes sont découvertes et seront ouvertes à la visite. Dans la grotte, on a trouvé des ossements des hommes primitifs fossilisés et des milliers d’outils de travail datant de l’âge de la culture de Hoà Binh.

Les visiteurs se plongent dans les paysages naturels grandioses du réservoir d’eau de la centrale hydroélectrique de Lâm Binh.

(Photo : Journal Tiên Phong)

NDEL