La saison dorée dans la région montagneuse

Mardi, 08 octobre 2019 à 16:28:44
 Font Size:     |        Print
 

Les minoritaires ethniques font tumultueusement leur moisson. Photo : Journal Công Thuong.

Nhân Dân en ligne – Pendant ces jours, la couleur jaune du riz mûr couvre des rizières en terrasse sur des montagnes des provinces septentrionales. Au milieu des montagnes se succédant sans fin, l’ambiance de la récolte du riz est tumultueuse, les parfums du riz nouveau se répandent légèrement, les parfums du jeune riz gluant sont doux, ce qui ensorcèle des visiteurs.

Avec la hauteur des montagnes, la profondeur des ruisseaux et des topographies complexes, les rizières en terrasses représentent alors une forme des travaux champêtres créatifs des ethnies minoritaires des provinces montagneuses. Les minoritaires ethniques peuvent faire une ou deux récoltes par an. Pour la récolte principale, l’époque de moisson du riz dure environ 3 semaines, de fin de septembre en mi-octobre. Il s’agit de la moisson principale de la majorité des foyers et de l’unique récolte pour des localités disposant de moins de sources d’eau. Cette saison est considérée alors comme la saison de l’espoir avec l’aisance.

Les minoritaires ethniques font tumultueusement leur moisson. Photo : Journal Công Thuong.

Cette année, l’époque de moisson est bien abondante, on peut voir partout dans les rizières des Dao, des Mông, des Thai ou des Tày avec leurs sourires, tout le monde, des personnes âgées aux enfants, est enthousiasmé avec leur moisson.

Les maisons tantôt apparaissent, tantôt disparaissent à côté des rizières dorées. Photo : Journal Công Thuong.

Les rizières en terrasse ont apporté suffisamment de vivres aux gens issus des ethnies minoritaires. Plusieurs provinces comme Hà Giang, Lào Cai, Yên Bai exploitent désormais l’unique beauté des rizières en terrasse dans le développement touristique, ce contribuant à augmenter les revenus des foyers des minoritaires ethniques.

Les enfants s’amusent à côté des sacs de riz nouveau. Photo : Journal Công Thuong.

NDEL