Le Têt traditionnel dans les régions montagneuses et la plaine

Samedi, 25 janvier 2020 à 22:55:01
 Font Size:     |        Print
 

Les jeunes hommes et jeunes filles issus de l’ethnie Mông jouent au lancer de balles d'étoffe (« ném còn ») sous les arbres de fleurs « To Dày » à Mu Cang Chai dans la province montagneuse septentrionale de Yên Bai. Photo : Journal Thoi Dai.

Nhân Dân en ligne – Le Têt est arrivé partout aux quatre coins du pays, des îles aux régions montagneuses et de la campagne à la ville. De nombreux gens de la plaine venus pour la première fois dans les hautes régions de la Patrie passer le Têt sont curieux du Têt et de l’atmosphère printanière des gens issus des ethnies minoritaires da la terre en forme de la lettre S.

Les fleurs de « To Dày » (variété des fleurs de pêcher forestier) sont une spécialité particulière des montagnes et des forêts de la région du Tây Bac (Nord-Ouest) en général et à Mù Cang Chai en particulier. Cette variété florale symbolise les montagnes et les forêts du Tây Bac lors de l’arrivée du printemps.

Les jeunes hommes et jeunes filles issus de l’ethnie Mông jouent au lancer de balles d'étoffe (« ném còn ») sous les arbres de fleurs « To Dày » à Mu Cang Chai dans la province montagneuse septentrionale de Yên Bai.

En plus des « banh chung » (gâteau de riz gluant traditionnel du Têt), les Mông dans la province montagneuse septentrionale de Son La font également des « banh dày » (gâteau de riz gluant en forme ronde et cylindrique) pour rendre culte à leurs ancêtres. Deux femmes Mông créent des « banh dày » au village de Co Ma, commune du même nom, district de Thuân Châu, province montagneuse septentrionale de Son La.

Le plateau des « banh dày » typiques des Mông.

Le plateau d’offrande de culte « Giao thua » (Réveillon du Nouvel An lunaire) de l’ethnie Thô dans la province de Nghê An est préparé la nuit du dernier jour du dernier mois lunaire. Ce plateau d’offrande est composé d’une assiette du riz gluant, d’un poulet, des tasses de thé et d’alcool, d’une assiette de viande du buffle ou bœuf, des fruits et des friandises en fonction des conditions des familles.


Les Nùng dans la province montagneuse septentrionale de Cao Bang font les « banh chung gù » (sorte de gâteau du riz gluant du Têt) pour le Têt.

Les enfants H’Mông portent des beaux vêtements traditionnels pour participer aux fêtes de printemps à Môc Châu.

La fête de « Lông Tông » et des jeux du lancer de balles d'étoffe (« nem con » des minoritaires ethniques dans la province montagneuse septentrionale de Tuyên Quang.

L’originalité du Têt des zones montagneuses résiste en la beauté des paysages en harmonie avec la simplicité des gens de ces terres créant un beau tableau printanier sauvage mais attrayant.

(Photo : Journal Thoi Dai)

NDEL