Hanoi resplendissante pendant la saison de changement de couleur des feuilles des badamiers

Vendredi, 22 janvier 2021 à 09:43:05
 Font Size:     |        Print
 

« … des badamiers à feuilles rouges, de vieilles rues avec d’anciennes maisons aux tuiles brunies qui se touchent… »

Nhân Dân en ligne – Si l’été est la saison des pancoviers (Dracontomelon duperreanum), l’hiver à Hanoi (capitale vietnamienne) est associé à l’image des badamiers à feuilles rouges.

Le badamier est cultivé dans de nombreuses localités à travers le pays, mais à Hanoi il symbolise l’hiver. Hanoi en hiver est aussi belle que les paroles du regretté musicien Trinh Công Son : « … des badamiers à feuilles rouges, de vieilles rues avec d’anciennes maisons aux tuiles brunies qui se touchent… »

Ces derniers jours, toute la région du Nord a été frappée par une vague de froid. En une nuit seulement, les rues de Hanoi se sont soudainement réchauffées lorsque les badamiers se sont parés de leur couleur rouge vif aux carrefours, sur les balcons et sur les toits.

Le badamier fait depuis longtemps partie intégrante de la vie de tous les Hanoïens. À l’époque coloniale française, des badamiers, des caïlcédrats (Khaya senegalensis) et des pancoviers ont été plantés dans la ville et ont créé le paysage du vieux quartier de la capitale, le quartier des villas françaises dans le district de Hoàn Kiêm, ainsi que dans le quartier administratif du district de Ba Dinh.

Les feuilles du badamier changent de couleur de la fin de décembre au début de janvier, passant du vert au jaune et enfin au rouge avant de tomber au sol. Lorsque les dernières feuilles des badamiers tombent, elles annoncent aussi la fin de l’hiver et l’arrivée d’un nouveau printemps.

La saison des « feuilles rouges » est également l’un des plus beaux moments de l’année à Hanoi. Au milieu de l’hiver gris de la région du Nord, la couleur rouge vif des feuilles des badamiers rend le paysage plus vibrant et plus chaleureux pour les habitants.

Les badamiers se trouvent principalement dans les rues du vieux quartier : Cua Nam, Hàng Bông, Phùng Hung, Hàng Chiêu, Hàng Ma ou les rues avoisinantes comme Tràng Thi et Nguyên Thai Hoc.

Trang Thi est la rue abritant le plus grand nombre de badamiers avec de grandes feuilles lisses et un tronc robuste.

Un badamier géant au carrefour de Phan Bôi Châu — Ly Thuong Kiêt.

Les feuilles forment un tapis jaune et rouge sur le trottoir, à la jonction de Cua Nam.

Un « rideau » de feuilles rouges au début de la rue Khâm Thiên, ressemblant à des lames de feu parsemant le ciel d’hiver.

Les amateurs des tableaux d’Hanoi du peintre Bùi Xuân Phai reconnaitront l’image des badamiers au côté des villas françaises.

NDEL