Vietnam

Résolution du Bureau politique sur l’amélioration de l'efficacité des investissements étrangers

Lundi, 30 septembre 2019 à 15:39:07
 Font Size:     |        Print
 

Le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam et Président vietnamien Nguyên Phu Trong (au centre du 1er rang) préside une réunion du Bureau politique. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Bureau politique a récemment publié la résolution N°50-NQ/TW sur les orientations visant à perfectionner les mécanismes et les politiques, et à améliorer la qualité et l'efficacité des investissements étrangers d'ici 2030.

C’est la première fois que le Bureau politique adopte une résolution thématique visant à jeter les bases de l’attraction sélective de capitaux d’investissement direct étranger (IDE), conformément à la restructuration économique du Vietnam et aux réformes du modèle de croissance du Vietnam au cours de la nouvelle période de développement.

La résolution N°50-NQ/TW vise à mettre au point des mécanismes et des politiques d’investissement étranger compétitifs et intégrés au niveau international afin de répondre aux exigences en matière de transformation modale de la croissance, de restructuration économique, de protection de l’environnement, de règlement des problèmes sociaux, et d’amélioration de la productivité, de la qualité, de l’efficacité et de la compétitivité.

La résolution N°50-NQ/TW vise également à modifier fondamentalement les lacunes et les obstacles existants en matière de création, de perfectionnement et de mise en œuvre des mécanismes et des politiques de coopération en matière d’investissements étrangers, et à créer un environnement économique et une compétitivité pouvant correspondre au groupe ASEAN 4 avant 2021 et au groupe ASEAN 3 avant 2030.

Depuis que le Vietnam a ouvert la porte aux IDE (en 1988), ce flux de capitaux a toujours connu une croissance rapide et efficace, devenant une partie importante de l’économie du Vietnam et contribuant activement au processus de développement socio-économique du pays. Près de 350 milliards de dollars de capitaux IDE provenant de 129 pays et territoires ont été investis au Vietnam, dans 63 villes et provinces du pays et dans 19 des 21 secteurs du système de classification des secteurs économiques. Le secteur des IDE joue actuellement un rôle clé dans la balance des importations et des exportations vietnamiennes, représentant 70% des recettes d'exportation et près de 60% du chiffre d'affaires des importations, apportant une contribution importante au budget de l'État, créant des millions d'emplois et contribuant à la création de nouvelles industries clés.

Le rôle de l'IDE dans l'économie vietnamienne est indéniable. Cependant, tout au long des 30 années d’attraction d’IED, des limitations et des insuffisances se sont révélées inévitables au cours du processus de mise en œuvre. Les projets d’IDE sont principalement à petite échelle et utilisent des technologies obsolètes, à forte intensité de main-d’œuvre et consommatrices d’énergie, qui risquent de polluer l’environnement. Le niveau de connectivité et d'étalement du secteur des IDE au secteur des entreprises et au transfert de technologies reste faible, tandis que l'attraction des IDE dans un certain nombre de secteurs et domaines prioritaires et d'entreprises multinationales reste limitée. Notamment, un certain nombre de problèmes négatifs sont apparus récemment, tels que l'augmentation des prix de transfert, les investissements «souterrains», les investissements déguisés via un certain nombre d'organisations et de particuliers vietnamiens et les violations de la protection de l'environnement.

Sur la base de l'examen de la réalité de plus de 30 ans d'attraction des IDE, la résolution N°50-NQ/TW affirme que le secteur économique à participation étrangère est un élément important de l'économie vietnamienne et qu'il est encouragé et facilité dans la poursuite du développement, de la coopération et de la coopération à long terme. L'État respecte et protège les droits et intérêts légitimes et légaux des investisseurs, tout en veillant à l'harmonie des intérêts entre l'État, les investisseurs et les employés des entreprises. De ce point de vue, la résolution indique clairement les orientations pour attirer les futurs IDE, qui consistent à mettre en place et à compléter les institutions et les politiques relatives à l’investissement étranger conformément aux tendances du développement, à respecter les engagements internationaux, et à assurer le respect des normes internationales.

En outre, la résolution N°50-NQ/TW insiste pour que les activités d’attraction et de coopération en matière d’investissement étranger soient proactives et sélectives, la qualité, l’efficacité, les technologies et la protection de l’environnement constituant les principaux critères d’évaluation. La priorité devrait être accordée aux projets utilisant les nouvelles technologies, les technologies propres, la gouvernance moderne, la haute valeur ajoutée, les effets d'entraînement et les connexions avec les chaînes mondiales d'approvisionnement et de production.

La résolution demande l'élaboration d'un ensemble d'objectifs consistant à élaborer une liste spécifique de restrictions à l'attraction d'IED, conformément aux engagements internationaux. Les investisseurs étrangers ne figurant pas sur la liste sont traités sur un pied d'égalité avec les investisseurs nationaux. En particulier, le Vietnam formera des politiques d’incitation supérieures et créera des conditions favorables pour attirer de grands projets, des projets nationaux clés et des projets de hautes technologies, ainsi que pour attirer des investisseurs stratégiques et des multinationales qui effectueront des investissements, établiront leur siège social et établiront de la recherche et le développement (R&D) et des centres d’innovation au Vietnam

Parallèlement aux engagements de protection des investisseurs étrangers au Vietnam, la résolution N°50-NQ/TW vise également à compléter les institutions et les politiques en matière de gestion et de supervision des investissements, en veillant à ce que les investisseurs étrangers se conforment aux politiques et aux lois sur le travail, l'emploi, les salaires et la protection de l'environnement tout au long du processus d'investissement. Par conséquent, les investisseurs étrangers qui injectent des capitaux au Vietnam devront également respecter les exigences du Vietnam, en vue de sélectionner les investisseurs qui souhaitent réellement coopérer au développement mutuel. Il est temps que le Vietnam exerce les droits de sélection pour améliorer la qualité des entrées d'IED et ne pas les attirer à tout prix.

NDEL