Le Bureau politique examine certains projets relatifs à la lutte contre la corruption

Samedi, 02 novembre 2019 à 22:39:45
 Font Size:     |        Print
 

Lors de la réunion. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) et Président vietnamien Nguyên Phu Trong a présidé une réunion du Bureau politique à Hanoi le 1er novembre pour examiner certains projets relatifs à la lutte contre la corruption.

Les projets comprennent l'un modifiant et complétant le règlement N°163-QD/TW du Bureau politique daté du 1er février 2013 sur les fonctions, les tâches, l'autorité et le fonctionnement du Comité de Pilotage central de la lutte contre la corruption, et un autre modifiant et complétant la décision du Politburo du Comité central (CC) du Parti communiste du Vietnam (PCV) (11e mandat) N°159-QD/TW du 28 décembre 2012 sur les fonctions, les tâches et l'organisation de la Commission de l’Intérieur du CC du PCV.

Le Bureau politique a essentiellement approuvé le contenu des projets ainsi que le rapport sur ces documents présenté par un responsable de la Commission de l'intérieur.

S'adressant à la réunion, le dirigeant Nguyên Phu Trong a déclaré qu'après plus de six ans d'application de la décision N°159, la Commission de l’Intérieur avait proposé de nombreuses politiques, directives et orientations majeures concernant les affaires intérieures.

La commission a joué son rôle d’organe permanent du Comité de pilotage central de la lutte contre la corruption, a-t-il déclaré, soulignant les efforts de la commission pour faire avancer les enquêtes, les poursuites et le règlement des affaires économiques complexes et corrompues d’intérêt public.

Il a également félicité le Comité de pilotage central de la lutte contre la corruption pour ses performances en matière de détection et de traitement des affaires de corruption.

Le comité et la commission ont contribué de manière significative à la construction et au réajustement du Parti, aux affaires intérieures et à la lutte contre la corruption, contribuant ainsi à renforcer la confiance du public dans le Parti et l'État, a-t-il noté.

Selon lui, l’amendement et le supplément visent à affirmer et à promouvoir le rôle du Comité de pilotage central pour la lutte contre la corruption dans la prévention et la lutte contre la corruption, ainsi que le rôle de la Commission de l’Intérieur dans les consultations sur la affaires internes et la réforme administrative du CC, du Politburo, du secrétariat du CC du PCV et du Comité de pilotage central de la lutte contre la corruption.

Les projets affirment également la ferme volonté du Parti et de l’État de prévenir et de combattre la corruption, a-t-il déclaré.

VNA/NDEL