Poursuivre les mesures préventives contre la pandémie sans négliger la relance économique

Mardi, 28 avril 2020 à 17:15:08
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prend la parole lors de la réunion. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a souligné la nécessité de relancer l’économie parallèlement à la poursuite des mesures préventives face à la pandémie de COVID-19, lors de la réunion de la permanence du gouvernement tenu mardi à Hanoi.

Le Vietnam a quasiment réussi à contenir la propagation de la pandémie

Selon le Premier ministre, le Vietnam a quasiment réussi à contenir la propagation de la pandémie de COVID-19. À ce jour, le Vietnam dénombre 270 cas d’infection sur une population de près de 100 millions d’habitants, et zéro décès. En 12 jours, aucune transmission dans la communauté n’a été recensée, a déclaré le Premier ministre.

Le chef du gouvernement a noté que le Vietnam figurait parmi les pays enregistrant les taux d’infection les plus faibles du monde. Ce résultat remarquable s’explique par les mesures drastiques, rapides et efficaces mises en place par les dirigeants du pays et hautement appréciées par les organisations internationales et des nations à travers le monde.

Actuellement, le Vietnam est parvenu à produire des tests de dépistage du Sars-CoV-2 qui ont été autorisés à être vendus dans l’Espace économique européen. Le pays dispose de 112 laboratoires de RT- PCR capables de diagnostiquer le COVID-19 avec une capacité combinée de plus de 27 000 échantillons par jour. Le mois dernier, une vingtaine de pays et territoires ont commandé des kits de test RT-PCR du Vietnam.

Récemment, l’Institut national d’Hygiène et d’Épidémiologie du Vietnam et l’Université de Nagasaki (Japon) ont proposé un test sérologique plus fiable et moins coûteux qui devrait être lancé sur le marché sous condition d’obtenir l’agrément des autorités sanitaires vietnamiennes.

Ce test permet de diagnostiquer les porteurs du virus à partir d’un prélèvement sanguin selon la méthode ELISA. Sa fiabilité est estimée à 95%. Une fois ce nouveau test validé, il pourrait remplacer les produits importés de l’étranger et permettrait au Vietnam de maîtriser deux tests diagnostiques du COVID-19. Le pays sera alors le 5e pays au monde à avoir mis au point et commercialisé un test sérologique.

Concernant les cinq cas de rechute qui étaient à nouveau surveillés dans les établissements de santé, le Premier ministre a insisté sur le mécanisme complexe de transmission du virus, rappelant l’importance de ne pas baisser la garde, même si la situation semble bien sous contrôle.

Réouverture des établissements de production et de service

Dans les temps à venir, pour bien réaliser le double enjeu de lutter contre l’épidémie et de relancer l’économie, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux présidents des Comités populaires provinciaux d’envisager l’assouplissement des restrictions pour certains secteurs économiques de leurs localités.

Les établissements de service seront à nouveau libres d’accès, à condition que les mesures de prévention soient respectées. Les activités de production et d’exportations seront autorisées en fonction de l’évolution de la pandémie dans chaque localité.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a suggéré de faciliter le tourisme intérieur à partir du 30 avril tout en évitant les grands groupes de visiteurs et en imposant le port du masque dans les lieux publics.

Il a invité les agences compétentes à chercher à supprimer les obstacles auxquels se heurtent les exportateurs des masques et des équipements médicaux.

La réouverture économique pourrait entraîner l’évolution de l’épidémie. C’est pourquoi, le Comité national de Pilotage pour la prévention et le contrôle du COVID-19 et les organes concernés devraient se préparer à tous les scénarios qui se présenteront, a martelé le Premier ministre.

Nguyên Xuân Phuc a également demandé aux dirigeants locaux d’empêcher les phénomènes négatifs comme la corruption dans l’achat de fournitures médicales. Toutes les infractions seront sévèrement sanctionnées, a-t-il conclu.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: