Le PM souligne l'importance de la réforme institutionnelle pour la compétitivité économique

Jeudi, 09 juillet 2020 à 15:26:45
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prend la parole lors de la réunion du Conseil consultatif national des politiques financières et monétaires le 9 juillet à Hanoï. Photo : Trân Hai/NDEL.

Nhân Dân en ligne - Le Conseil consultatif national des politiques financières et monétaires s’est réuni le 9 juillet à Hanoï, sous la présidence de son chef, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

La réunion a permis de discuter des grandes orientations des politiques financière et monétaires d’ici la fin de l’année.

Soulignant que la stabilité économique était toujours un objectif important, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a indiqué qu’il existait des risques liés aux fluctuations des prix de certains produits importants tels que pétrole brut et viande de porc. Il a insisté sur la nécessité d’œuvrer pour maintenir l’Indice des prix à la consommation (IPC) inférieur à 4%, parallèlement à l’accélération du décaissement des investissements publics.

Dans le contexte où le marché international et la demande intérieure se réduisent, il est nécessaire d’adopter diverses mesures pour stimuler les exportations et la demande intérieure, a-t-il indiqué.

Le chef du gouvernement a partagé l’avis de plusieurs autres membres du Conseil affirmant que le pays avait une grande opportunité de développement grâce à un contrôle efficace de l’épidémie de coronavirus et qu’il fallait en profiter pour attirer des investissements.

Les membres du Conseil ont été unanimes sur la nécessité de continuer d’œuvrer pour éviter tout risque éventuel de retour de l’épidémie dans la communauté, de prendre des politiques budgétaires et monétaires plus flexibles afin de favoriser les activités économiques, d’améliorer les conditions de vie des citoyens et de garantir la stabilité de la macroéconomie.

Le Premier ministre a ordonné aux ministères et organes de suivre régulièrement la situation du marché international et domestique afin de pouvoir prendre des politiques appropriées et opportunes.

Le Conseil a fixé l’objectif de maintenir une inflation de 3 à 4%, d’atteindre une croissance de crédit de plus de 10% en 2020, outre une dette publique représentant 3-4% du PIB afin de soutenir le milieu des affaires.

Les participants ont également recommandé de faire des économies, de réduire les dépenses pour organiser des séminaires et colloques, de promouvoir l’innovation et d’accélérer le décaissement des investissements publics.

Le Premier ministre a enfin souligné l’importance de promouvoir la réforme institutionnelle et administrative en vue d’un climat des affaires plus compétitif et donc favorable à l’attrait des capitaux.

VNA/NDEL