Le PM Nguyên Xuân Phuc : « il faut donner un nouvel élan au développement »

Mercredi, 20 janvier 2021 à 10:56:00
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc prend la parole lors de la réunion. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne – Le Premier ministre vietnamien, Nguyên Xuân Phuc, a demandé aux économistes conseillers du gouvernement de proposer des politiques visant à donner un nouvel élan au développement.

Le chef du gouvernement a tenu mardi une séance de travail avec le Conseil consultatif national de politique monétaire et financière et le Groupe consultatif économique, pour entendre les avis d’experts sur la situation économique et la politique monétaire nationale.

De nombreux économistes ont estimé que 2020 était une année pleine de défis, mais le Vietnam a réussi à surmonter ces difficultés. Grâce aux mesures drastiques prises par le gouvernement, la pandémie a été maitrisée et l’économie a été relancée. Les experts ont salué le fait que le gouvernement avait accepté le déficit budgétaire pour soutenir la population et les entreprises, tout en favorisant le développement de l’économie privée.

Concernant la situation en 2021, les experts ont recommandé au gouvernement de continuer à se concentrer sur la prévention du coronavirus et la stimulation des exportations, de la consommation intérieure et des investissements publics.

Ils ont également souligné la nécessité de maintenir la stabilité macroéconomique, de promouvoir la consommation des ménages et l’investissement privé.

Certains spécialistes ont exprimé le souhait que le gouvernement attache plus d’importance à la promotion d’une reprise économique respectueuse de l’environnement avec l’accent mis sur l’innovation, l’augmentation de la productivité, le développement de l’économie numérique, le maintien des programmes d’aide et l’accélération de la production de vaccins contre le Covid-19.

Notant les suggestions des experts, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a souligné la nécessité d’accepter certains changements pour s’adapter au nouveau contexte. Ce qui inclut une modification des institutions juridiques pour le développement économique.

Le gouvernement doit travailler dur, en particulier pour mettre en œuvre les avancées stratégiques, a-t-il affirmé.

Il a insisté sur la nécessité de promouvoir la réforme administrative, la restructuration économique, le renouvellement du modèle de croissance, le développement des entreprises, l’amélioration de l’environnement des affaires et l’attrait des investissements au profit du développement durable.

Dans cet esprit, il a demandé aux économistes et conseillers du gouvernement de proposer des politiques visant à créer une nouvelle impulsion au développement.

« Nous devons poursuivre le “double objectif” de prévenir le Covid-19, protéger la santé de la population et redresser l’économie », a-t-il souligné.

Selon lui, il est essentiel de tirer le meilleur parti des accords de libre-échange signés et de rechercher des solutions pour améliorer la gouvernance des entreprises publiques.

NDEL