Quarante ans des relations Vietnam - ONU

Lundi, 24 juillet 2017 à 10:42:57
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre vietnamien, Nguyên Xuân Phuc (à gauche), et le Secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, lors de leur rencontre le 30 mai, à New York. Photo: thst.vn.

Nhân Dân en ligne - Le 20 septembre 1977, le Vietnam a officiellement adhéré à l’Organisation des Nations Unies (ONU). Depuis lors, les relations Vietnam - ONU ne cessent de se développer tant en ampleur qu’en profondeur.

L’adhésion du Vietnam à l’ONU marque la reconnaissance par la communauté internationale d’un Vietnam indépendant, libre et unifié.

Les résultats positifs de la coopération multiforme entre le Vietnam et l’ONU ces 40 dernières années répondent aux évolutions économiques de chaque période de notre pays. Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, lors de sa visite officielle aux États-Unis du 29 au 31 mai, a souligné que le peuple vietnamien n’oubliera jamais l’aide et le soutien apportés par l’ONU et la communauté internationale pour la reconstruction du pays après la guerre et pour le développement national d’aujourd’hui.

Dès son adhésion à l’ONU, le Vietnam a bénéficié du soutien de ses pays membres. La 32ème session de l’Assemblée générale de l’ONU tenue en 1977 a appelé les pays et les organisations internationales à aider le Vietnam à se reconstruire après la guerre. Entre 1977 et 1986, les organisations onusiennes ont donné leur appui au Vietnam dans le développement socio-économique, concernant notamment l’éducation, la santé, la protection des femmes et des enfants mais aussi dans les sciences et technologies. La coopération avec l’ONU a permis au Vietnam qui subissait l’embargo après la guerre d’accéder aux aides de plusieurs pays occidentaux.

Lors de la mise en œuvre de la politique de Renouveau (Dôi moi), les aides non remboursables accordées par l’ONU au Gouvernement vietnamien ont été considérables. À la demande du Vietnam, l’ONU a aidé le pays à lancer les réformes en matière de politiques, d’institution économique, de gestion des entreprises étatiques, de législation et de développement du système bancaire. Une part des aides ont également été destinées à la prévention du VIH, des maladies dangereuses et à l’égalité des sexes.

Le montant des aides consenties par l’ONU au Vietnam au cours de ces 40 dernières années n’est que de plus de deux milliards de dollars, il est pourtant significatif en permettant au pays d’améliorer la croissance économique et l’élaboration juridique.

L’adhésion à l’ONU a permis au Vietnam de renforcer ses relations avec les pays et les organisations internationales. Le Vietnam a activement participé aux négociations et à la signature de plusieurs conventions et traités internationaux dont le traité d’interdiction complète des essais nucléaires en 1996 et la Convention sur l’interdiction des armes chimiques en 1998. Il est membre de la Conférence du désarmement de l’ONU depuis 1996 et a été élu, pour la première fois, membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU (mandat 2008 - 2009), l’organisation la plus importante de l’ONU sur la paix et la sécurité internationales. Le pays est officiellement devenu membre du Conseil des Droits de l’homme (mandat 2014 - 2016), et occupait un rôle assez important. «Ce qui témoigne de l’estime de la communauté internationale à l’égard du Vietnam», a déclaré Nguyên Trung Thành qui a participé au groupe de travail de ce conseil.

Le Vietnam a proposé aux organisations onusiennes différentes formes de coopération dont celle triangulaire qui rassemble les partenaires de la coopération Sud-Sud et les organisations internationales. Le pays a activement coopéré avec les organisations onusiennes pour mettre en œuvre à titre d’essaie l’initiative «Une ONU» qui est hautement apprécié par les bailleurs de fonds. Il a également déposé sa candidature au Conseil de Sécurité de l’ONU pour le mandat 2020 - 2021. Selon Pratibha Mehta, coordinatrice permanente de l’ONU au Vietnam de 2012 à 2016, «Le Vietnam demeure très actif et participatif dans les activités de l’ONU. Il était membre du Conseil des droits de l’homme et du Conseil économique et social (ECOSOC). Ses militaires sont envoyés participer aux forces de maintien de la paix au Soudan. Tels sont des exemples de la coopération de plus en plus efficace entre l’ONU et le Vietnam.»

Dans les cinq années à venir, l’ONU continuera à soutenir le Gouvernement vietnamien à réaliser ses objectifs de développement socio-économique avec la priorité mise sur les personnes dans le besoin et vulnérables et l’adaptation au changement climatique.

La coopération fructueuse entre le Vietnam et l’ONU ces 40 dernières années est devenu un bon exemple de la coopération au développement dans le monde. Elle contribue à favoriser l’industrialisation et la modernisation du Vietnam, ainsi que le renforcement du rôle des Nations-Unies sur la scène internationale.

NDEL