Le Vietnam attache de l'importance aux relations avec la Chine

Dimanche, 12 novembre 2017 à 00:33:38
 Font Size:     |        Print
 

Le PM vietnamien, Nguyên Xuân Phuc (à droite), et le Secrétaire général du Parti communiste et Président chinois, Xi Jinping. Photo: VGP.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre (PM) vietnamien, Nguyên Xuân Phuc, a rencontré samedi 11 novembre, à Dà Nang, le Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et Président chinois, Xi Jinping, en visite d'État au Vietnam.

Le chef du Gouvernement vietnamien a félicité la Chine pour avoir organisé avec succès le XIXe Congrès national du PCC et Xi Jinping pour sa réélection au poste de Secrétaire général du Comité central du PCC.

Il s’est déclaré convaincu que sous la direction du PCC avec Xi Jinping comme noyau dur, la Chine mènera à bien son objectif de construire un pays socialiste moderne, puissant, démocratique, civilisé, harmonieux et beau.

De son côté, Xi Jinping a hautement apprécié l'organisation du Sommet de l’APEC 2017 par le Vietnam. Exprimant sa sympathie pour les habitants des localités récemment touchéees par des catastrophes naturelles, il a annoncé que le gouvernement chinois accorde 10 millions de yuans au Vietnam pour l’aider à réparer les dégâts.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a affirmé que le Vietnam persistait dans sa politique étrangère indépendante, autonome, de paix, de coopération, de développement, de diversification et de multilatéralisation des relations internationales. “Le Parti et le gouvernement vietnamiens attachent de l'importance au partenariat stratégique intégral avec la Chine. Il s’agit d’une politique cohérente, d’un choix stratégique et d’une priorité de premier plan dans la politique étrangère du Vietnam”, a-t-il déclaré.

Il s’est également déclaré content des évolutions de la coopération entre les deux pays au cours de ces dernières années. Selon lui, la Chine continue d'être le plus grand partenaire commercial et touristique du Vietnam, tandis que le Vietnam demeure le premier partenaire commercial de la Chine au sein de l'ASEAN.

Nguyên Xuân Phuc a proposé que Xi Jinping continuait de prêter attention et de donner instructions pour que les relations d'amitié traditionnelle et de coopération intégrale entre les deux pays s’approfondissent pour leurs propres intérêts. Il a déclaré que le Vietnam saluait et créait toujours des conditions favorables aux entreprises chinoises pour mettre en œuvre de grands projets. Il a proposé à deux parties d’incorporer le plan « Deux corridors, une ceinture » et l'initiative « Ceinture et route », d’améliorer et de moderniser le système d'infrastructures, notamment les infrastructures de zones frontalières des deux pays.

Le PM vietnamien a aussi suggéré que la Chine continue de poursuivre des politiques et des mesures efficaces pour réduire le déficit commercial du Vietnam; intensifie l'importation de produits en provenance du Vietnam, en particulier les produits agricoles, sylvicoles et aquatiques; accélère l'élaboration des normes d'évaluation des importations de lait, de produits laitiers, de certains fruits et de produits aquatiques du Vietnam; soutient le transfert de technologies avancées, la formation des ressources humaines, le partage d'expériences de gestion; étudie et construit des zones de coopération économique transfrontalière conformément aux capacités et à la législation de chaque pays; travaille sur un commerce durable et équilibre avec l’objectif de 200 milliards de dollars d’échanges commerciaux bilatéraux en 2025.

Le PM Nguyên Xuân Phuc a suggéré que les deux parties mettent en place une coopération efficace dans les domaines des finances, de l'agriculture, de l'environnement, des transports, de la science et des technologies.

Il a également proposé à la Chine d'accorder au Vietnam des crédits plus préférentiels, de faciliter l'accès du Vietnam à des prêts préférentiels dans le cadre bilatéral et multilatéral ; de collaborer dans la règlementation des problèmes liés aux activités de pêche en mer ; de renforcer la coopération dans la gestion, la protection et l'utilisation durable des ressources en eau transfrontalières ; de promouvoir la coopération dans le tourisme et les communications ; de renforcer les échanges amicaux et la coopération mutuelle avantageuse entre les localités des deux pays.

En ce qui concerne les questions en mer, le PM Nguyên Xuân Phuc a proposé que les deux parties persistent dans la règlementation de leurs différends par des moyens pacifiques conformément au droit international, y compris la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer (UNCLOS); mettent en œuvre strictement les accords conclus par leurs hauts dirigeants, notamment l’Accord sur les principes de base pour la règlementation de problèmes en mer Vietnam - Chine, bien contrôlent des différends, d’éviter les actes pouvant élargir, complexifier les différends, maintienent la paix et la stabilité en Mer Orientale; accélérant la délimitation et la coopération au développement dans les zones maritimes en litige, en se basant sur les règles reconnues par le droit international et les principes déjà convenues par les deux parties.

Xi Jinping a déclaré que le Parti, le gouvernement et le peuple chinois attachaient une grande importance à la consolidation et au développement des relations de voisinage amical et de coopération intégrale avec le Vietnam. Il a souligné que le développement stable et sain des relations bilatérales était conforme aux intérêts des deux pays comme à l’aspiration des deux peuples.

Il a insisté que les deux parties nécessitaient de saisir la bonne direction des relations sino-vietnamiennes, d’intensifier les réunions régulières de haut niveau pour discuter des stratégies et des questions majeures dans les relations bilatérales ; de continuer à approfondir la coopération mutuellement avantageuse en tous domaines ; de promouvoir la connexion de leurs stratégies de développement, d’élargir la coopération pratique, de multiplier des domaines de coopération clés et de grands projets, de promouvoir la facilitation du commerce bilatéral et de l'investissement ; d’intensifier les échanges populaires ; de mettre en oeuvre sérieusement les consciences communes de leurs hauts dirigeants, de gérer et de bien contrôler des différends ; de maintenir la paix, la stabilité en mer et le bon développement des relations bilatérales, pour apporter les intérêts pratiques à deux peuples.

VNA/NDEL