Experte indienne :

Le Vietnam occupera une position de plus en plus élevée sur la scène internationale

Lundi, 10 juin 2019 à 09:25:49
 Font Size:     |        Print
 

La professeur Shankari Sundararaman, de l’Université JNU de New Delhi. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le fait que le Vietnam, représentant unique de la région Asie-Pacifique, ait été élu en tant que membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unies (ONU) pour le mandat 2020-2021 avec un nombre record de 192/193 voix permettra au pays de rehausser son rôle et sa position sur la scène internationale.

C’est en ces termes que s’est exprimé la professeur Shankari Sundararaman, directrice du Centre pour l’Océan Indien et le Pacifique de l’École internationale de recherche relevant de l’Université JNU de New Delhi.

Toujours selon la professeur Shankari Sundararaman, l’élection du Vietnam à ce poste important témoigne de la haute confiance que les autres pays membres de l’ONU accordent au Vietnam.

Sur le plan économique, le Vietnam occupe une position de plus en plus importante, notamment dans le contexte où la croissance économique mondiale se déplace vers l’Est et que les tensions commerciales sino-américaines ne prennent pas encore fin.

Le Vietnam est l’une des économies émergentes en Asie-Pacifique avec un taux de croissance de 6,8% par an. Ce chiffre devrait fortement progresser d’ici 2030.

L’année prochaine, le Vietnam assumera également la présidence de l’ASEAN. Le pays pourrait profiter de ces deux rôles importants pour promouvoir sa voix tant sur la scène régionale qu’internationale.

Plus particulièrement, le Vietnam, en tant que membre non permanent du Conseil de Sécurité de l’ONU pour la période 2020-2021, pourrait contribuer activement au règlement des conflits dans la péninsule coréenne qui ont causé la séparation de nombreuses familles, a affirmé la professeur Shankari Sundararaman.

À propos des relations Vietnam - États-Unis, la professeur indienne a estimé que les deux pays avaient mis de côté le passé pour se tourner ensemble vers l'avenir. Pour l’heure, les relations Vietnam - États-Unis ne cessent de se développer vigoureusement sur la base du partenariat intégral. Il s’agit d’une bonne leçon pour le développement actuel des relations entre les États-Unis et la République démocratique populaire de Corée.

De plus, en février dernier, le Vietnam a organisé avec succès le deuxième Sommet entre les États-Unis et la République démocratique populaire de Corée, contribuant à rehausser son rôle et son prestige sur la scène internationale, a indiqué Shankari Sundararaman.

En tant que membre du Conseil de sécurité de l’ONU, le Vietnam jouera aussi un rôle important dans le maintien de la sécurité de la navigation maritime, car il est en train de défendre fermement les principes du droit international, à fortiori la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982, a ajoué Shankari Sundararaman.

La professeur indienne a enfin relevé certains défis auxquels le Vietnam et les autres membres du Conseil de Sécurité de l’ONU devront faire face dans les temps à venir, dont le plus difficile sera le travail de réforme de cet organe, le plus puissant de l'ONU. Selon elle, l’ONU devrait mieux s’adapter aux évolutions actuelles de la situation mondiale en augmentant le nombre de sièges de membre permanent et non permanent au sein de son Conseil de Sécurité.

NDEL

  Partager cet article