Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc fait grand cas des projets financés par l’OFID

Mercredi, 28 août 2019 à 09:43:33
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc (à droite) et le directeur général de l'OFID, Abdulhamid Alkhalifa. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a fait grand cas des projets financés par l’OFID en faveur de l’amélioration du niveau de vie des habitants, notamment dans les zones reculées du Vietnam.

Il a fait cette déclaration lors d’une rencontre le 27 août à Hanoi avec le directeur général du Fonds des pays exportateurs de pétrole pour le développement international (OFID), Abdulhamid Alkhalifa.

Le chef du gouvernement a insisté sur les bons liens qui relient l’OFID au Vietnam au cours de ces 40 dernières années avec 20 projets mis en œuvre dans divers domaines dont le transport, l'irrigation, la réduction de la pauvreté, les soins de santé, l'éducation et le développement urbain dans de nombreuses localités vietnamiennes.

La visite au Vietnam du directeur général de l’OFID et la signature d’un accord de financement pour un projet de construction d’infrastructures de transport dans la ville de Dà Nang marquent un jalon important d’une nouvelle période de coopération entre le gouvernement vietnamien et l’OFID, a déclaré Nguyên Xuân Phuc.

Selon le dirigeant vietnamien, le Vietnam est devenu un pays à revenu intermédiaire, il reste cependant de nombreuses zones défavorisées qui ont besoin d’investissements notamment dans l’amélioration des infrastructures. Il a émis le souhait que l’OFID continue à accorder au Vietnam des aides non remboursables et des prêts à taux préférentiel pour moderniser ses infrastructures.

Le Vietnam travaillera en étroite collaboration avec l’OFID pour élaborer les projets qui répondent à la fois aux priorités du Fonds et aux orientations de développement socio-économique du pays, a affirmé le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

Pour sa part, Abdullhamid Alkhalifa a indiqué que l’OFID était prêt à coopérer avec le Vietnam dans son processus de développement.

Il a fait savoir que l’OFID finançait actuellement 14 projets au Vietnam avec des aides non remboursables. Il a également espéré recevoir l’accord du gouvernement vietnamien pour pouvoir accorder des prêts au secteur privé et aux petites et moyennes entreprises vietnamiennes.

NDEL