Le vice-ministre de la Défense Nguyên Chi Vinh :

La sécurité maritime est un élément essentiel du Dialogue de défense de Séoul

Vendredi, 06 septembre 2019 à 09:40:45
 Font Size:     |        Print
 

Le vice-ministre vietnamien de la Défense, Nguyên Chi Vinh. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Le général de corps d'armée Nguyên Chi Vinh, vice-ministre vietnamien de la Défense, a évoqué le contenu principal du 8e Dialogue de défense de Séoul au niveau de vice-ministre en cours à Séoul, lors d’une interview accordée le 5 septembre aux correspondants vietnamiens en République de Corée.

Selon le général de corps d'armée Nguyên Chi Vinh, le dialogue annuel sur la défense de Séoul a un thème commun, qui consiste à parler de la sécurité dans la région Asie-Pacifique et en particulier des problèmes émergents. Cette année, le Dialogue de défense de Séoul réunit de nombreux dirigeants du ministère de la Défense, en particulier des pays de la région Asie-Pacifique.

Le vice-ministre vietnamien a remarqué que le premier contenu à débattre lors de ce dialogue était la paix dans la péninsule coréenne, avec les réalisations et les résultats obtenus ces dernières années, en particulier le rôle du Vietnam et Singapour pour accueillir les sommets États-Unis -République démocratique populaire de Corée. En outre, le dialogue abordera également de nombreuses difficultés pour parvenir à une paix véritable et à la dénucléarisation totale de la péninsule coréenne.

Le deuxième sujet qui préoccupe de nombreux chercheurs et leaders de la défense est la sécurité maritime. Le vice-ministre Nguyên Chi Vinh a souligné que le droit international relatif à la mer était gravement violé et que le recours à la force, la militarisation des zones maritimes communes du monde et la violation des droits des États côtiers suscitaient de nombreuses inquiétudes et nuisaient à la paix et à la stabilité dans la région Asie-Pacifique.

Concernant la réunion des vice-ministres de la Défense des pays de l'ASEAN et de la République de Corée, le 4 septembre à Séoul, le vice-ministre Nguyên Chi Vinh a déclaré que cette réunion avait eu lieu 7 fois et était de plus en plus appréciée, comme en témoigne la présence de tous les vice-ministres de la Défense des pays de l'ASEAN ainsi que de la Corée du Sud.

Selon le vice-ministre, à l'instar du Dialogue de défense de Séoul, la réunion de vice-ministres de la Défense de l'ASEAN-République de Corée a également soulevé de nombreuses questions de sécurité liées à la Corée du Sud et à l'ASEAN, pour lesquelles la mer Orientale était une préoccupation des pays de l’ASEAN ainsi que de la communauté internationale, dont la République de Corée. Les délégués se sont inquiétés du système juridique international en matière de sécurité maritime, de militarisation et de comportement sous pression.

Les délégués s'intéressent également aux activités économiques normales des États côtiers fondées sur le droit international dans le cadre de leur souveraineté qui est irrespectueuse de la part d'autres pays, portant atteinte aux activités pacifiques en mer, tout en menaçant la liberté de navigation et de survol. Le vice-ministre a déclaré qu'il s'agissait d'un avis commun des vice-ministres de l'ASEAN et de la Corée du Sud, et a souligné que tous les autres pays du monde partageaient les mêmes préoccupations.

Le vice-ministre Nguyên Chi Vinh a déclaré que la cybersécurité était également un sujet abordé lors de ce forum. Ce problème n'est pas nouveau, mais il s'est développé très rapidement et menace la paix et la stabilité de la région et de tous les pays.

Lors de la session thématique du 4 septembre, la délégation vietnamienne a prononcé un discours sur la cybersécurité, soulignant le rôle important de la coopération internationale, dont la coopération en matière de défense, dans les efforts pour la surmonter. En conséquence, les problèmes de cybersécurité sont communs, tout comme les problèmes de sécurité généraux. Selon le vice-ministre, dans ce contexte, la conférence a pour objectif de rechercher les voix franches, de soulever objectivement les défis, et de faire entendre la voix de la communauté internationale sur les questions de sécurité émergentes, dont la paix dans la péninsule coréenne, la sécurité maritime, la cybersécurité et de nombreux autres problèmes de défense.

VNA/NDEL