Hiroko Hirahara : Merci aux soldats de la paix vietnamiens !

Lundi, 06 janvier 2020 à 10:01:57
 Font Size:     |        Print
 

Hiroko Hirahara remet la médaille de la paix de l'ONU à un officier de l'hôpital de campagne de niveau 2 No1 du Vietnam à Bentiu, en novembre 2019. Photo : TĐ.

Nhân Dân en ligne - Hiroko Hirahara, chef du bureau de Bentiu de la Mission des Nations unies au Soudan du sud (MINUSS) a remercié le gouvernement et l’Armée populaire du Vietnam d’avoir envoyé des « personnes formidables » à la MINUSS et au peuple sud-africain.

Hiroko Hirahara a souligné les tâches importantes assignées aux casques bleus du bureau de Bentiu de la MINUSS dont la protection des civils. Depuis le début de la crise au Soudan su Sud, plus de 1,1 million de personnes ont été déplacées de leur lieu d’origine. La plupart d’entre eux ont trouvé refuge dans les camps de protection des civils (PoC) à travers le pays, où ils reçoivent de l’aide humanitaire de l’ONU. Par conséquent, les soldats de la paix à Bentiu doivent faire beaucoup d’efforts pour protéger les réfugiés. L’environnement entourant la base de Bentiu est particulièrement sensible, cela affecte considérablement les opérations de maintien de la paix, selon Hiroko Hirahara.

À propos des missions de l’HCN2 du Vietnam à Bentiu, elle a confié que les forces à Bentiu avaient des soucis avec les soins de santé car la localité est très loin de la capitale de Juba où il y a des installations médicales conformes à des normes plus élevées. C’est pourquoi, l’HCN2 du Vietnam à Bentiu joue un rôle important. Depuis le déploiement de l’HCN2 du Vietnam, les forces de la base se sentent rassurées car elles peuvent se concentrer sur leurs tâches principales sans avoir à se soucier des soins de santé.

La cheffe du bureau de Bentiu de MINUSS a remercié le gouvernement et l’Armée populaire du Vietnam d’avoir envoyé des « personnes formidables » à la MINUSS et au peuple sud-africain.

Ce qui impressionne Hiroko Hirahara le plus chez les médecins et le personnel médical de l’HCN2 du Vietnam, c'est qu'ils disposent d’une bonne expertise médicale et d’un excellent comportement lors du traitement des patients là-bas. Elle a en outre souligné que l’HCN2 No2 du Vietnam avait pu reprendre les installations du premier hôpital. Il ne leur a donc fallu que peu de temps pour s'installer et commencer leur travail. Tout comme le premier, le deuxième HCN2 du Vietnam avait fait des préparatifs minutieux avant de venir à Bentiu. C'est une des raisons pour lesquelles ils n'ont pas rencontré de difficulté à s'habituer à la localité et à s'adapter à l'environnement de travail de la MINUSS, a indiqué la responsable onusienne.

Actuellement, l’HCN2 No2 du Vietnam est chargé de fournir des soins de santé au personnel des Nations Unies à Bentiu et ne fournit des soins médicaux aux populations locales qu'en cas d'urgence. Hiroko Hirahara espère que dans le temps qui vient, l’HCN2 du Vietnam participera plus régulièrement à la prestation de services de santé aux habitants d’hôpitaux locaux, d’installations médicales... Ce faisant, les populations locales comprendraient la raison pour laquelle les soldats de la paix, y compris le personnel médical militaire du Vietnam, viennent au Soudan du Sud et comprennent ce que font les forces de maintien de la paix dans ce pays africain, a-t-elle dit.

NDEL