Renforcer la confiance politique entre le Vietnam et le Japon

Lundi, 06 janvier 2020 à 17:18:12
 Font Size:     |        Print
 

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc et le ministre japonais des Affaires étrangères, Montegi Toshimitsu. Photo : VGP.

Nhân Dân en ligne - Le Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc a souligné l’importance du partenariat stratégique approfondi entre le Vietnam et le Japon, demandant aux deux pays de renforcer la confiance politique par le biais des échanges de visites de haut niveau.

Lors de sa rencontre le 6 janvier à Hanoi avec le ministre japonais des Affaires étrangères, Montegi Toshimitsu, le chef du Gouvernement vietnamien a exprimé le souhait de bénificier de davantage d’investissements japonais au Vietnam notamment dans l’industrie auxiliaire et manufacturière, l’agriculture de hautes technologies et les énergies renouvelables.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé au Japon de faciliter l’importation des produits agricoles et aquacoles vietnamiens et d’aider le Vietnam dans ses réformes administratives, le développement du gouvernement électronique et la formation des cadres stratégiques.

Il a invité son homologue japonais Shinzo Abe à participer au sommet de l’ASEAN qui se tiendra en novembre 2020 au Vietnam.

Faisant grand cas de l’étroite coordination entre le Vietnam et le Japon au sein des forums régionaux et internationaux, le dirigeant vietnamien a appelé le Japon à continuer à soutenir la position de l’ASEAN et du Vietnam sur la garantie de la paix, de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de la navigation aérienne et maritime et de l’observation du droit international dont notamment la Convention des Nations Unies sur le Droit de la mer de 1982.

Le ministre japonais des Affaires étrangères, Montegi Toshimitsu, pour sa part, a affirmé que le Japon s’engageait à travailler en étroite collaboration avec le Vietnam et à le soutenir pendant sa présidence de l’ASEAN et son mandat au sein du Conseil de Sécurité des Nations Unies.

Tokyo est prêt à créer des conditions favorables à l’importation des produits agricoles vietnamiens et à aider Hanoi à mettre en place un gouvernement électronique, a-t-il déclaré.

S’agissant du dossier de la Mer Orientale, le chef de la diplomatie japonaise a souligné que le Japon soutenait énergiquement la position vietnamienne selon laquelle tous les conflits doivent être réglés par les voies diplomatiques et dans le respect du droit international. D’ajouter que le rôle de l’ASEAN devrait être promu sur cette question.

Le Japon envisage de renforcer sa coopération avec les pays riverains du Mékong dans leurs efforts pour lutter contre les déchets plastiques, a-t-il indiqué.

NDEL