Le Vietnam « n’est pas seul » sur le dossier de la Mer Orientale

Jeudi, 09 avril 2020 à 09:21:51
 Font Size:     |        Print
 

Grigory Trofimchuk (à droite), président du Conseil d’experts de la Fondation eurasienne de soutien à la recherche scientifique. Photo : VNA.

Nhân Dân en ligne - Des chercheurs russes spécialistes de la Mer Orientale ont vivement critiqué les agissements du navire des garde-côtes chinois qui a percuté et coulé le bateau de pêche vietnamien QNg 90617 TS dans les eaux de l’archipel vietnamien de Hoàng Sa (Paracels) et ont assuré le Vietnam du soutien de la communauté internationale.

Le président du Conseil d’experts de la Fondation eurasienne de soutien à la recherche scientifique, Grigory Trofimchuk, a déclaré à l’Agence vietnamienne de l’information que la Chine persistait dans ses démonstrations de force en dépit de sa condamnation par la communauté internationale. Selon lui, la Chine devrait faire preuve de retenue, ne pas reproduire ce type de comportement et régler ses différends en recourant aux voies pacifiques.

Selon l’expert, cette opération qui intervient dans un contexte mondial de grandes incertitudes et en pleine pandémie du Covid-19 pourrait aggraver la situation en Mer Orientale. Il a constaté que ces incidents sont de plus en plus fréquents et qu’ils doivent faire l’objet d’un débat au sein des séminaires et forums internationaux sur la question de la Mer Orientale. Le Vietnam n’est pas le seul à devoir résoudre le problème de la mer Orientale, a-t-il souligné, exprimant sa conviction que la communauté internationale soutiendra le Vietnam.

Trofimchuk a invité le Vietnam à user de sa qualité de membre non-permanent du Conseil de sécurité de l’ONU et de Président de l’ASEAN pour faire entendre sa position.

Partageant l’opinion de Trofimchuk, le professeur Vladimur Kolotov de l’Université d’État de Saint-Pétersbourg a estimé que la volonté expansionniste de la Chine dans la région était indécente alors que les pays du monde, y compris la Russie et les États-Unis, mettent en commun leurs ressources pour lutter contre la pandémie du nouveau coronavirus. Il a recommandé aux pays de la région de rester vigilants face à une nouvelle vague de tensions croissantes dans la Mer Orientale, au milieu de l’évolution compliquée de la pandémie du nouveau coronavirus dans le monde.

Le bateau vietnamien QNg 90617 TS, avec huit pêcheurs à bord, pêchait près de l’île de Phu Lâm le 2 avril lorsqu’un navire des garde-côtes chinois l’a heurté et coulé. Selon les informations des autorités vietnamiennes, le 3 avril 2020, les pêcheurs ont tous été sauvés.

VOV/NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: