ASEAN 2020 : un expert indonésien s’attend au succès du 36e sommet de l’ASEAN

Jeudi, 25 juin 2020 à 15:38:19
 Font Size:     |        Print
 

Nhân Dân en ligne – Le 36e Sommet de l’ASEAN qui se tiendra le 26 juin sera un événement important pour l’ASEAN dans le contexte complexe de l’épidémie de Covid-19 dans le monde et de la sécurité régionale, selon le directeur du programme d’études sur l’ASEAN relevant du Centre Habibie en Indonésie, Ahmad Ibrahim Almutaqqi.

Lors d’une interview accordée à la presse vietnamienne, Ahmad Ibrahim Almutaqqi a déclaré qu’il s’agirait d’une bonne occasion pour l’ASEAN et ses membres de montrer leur importance de répondre à l’épidémie et de façonner le développement de l’Indo-Pacifique.

Il a déclaré que le 36e Sommet de l’ASEAN viserait à trouver des mesures afin de faire face au COVID-19 et de relancer l’économie après la fin de l’épidémie. Il s’agira également d’une grande opportunité pour que l’ASEAN continue à se développer sous la direction du Vietnam en tant que président de l’ASEAN en 2020, a-t-il poursuivi.

Outre les différends en Mer Orientale, la région a récemment vu les tensions en péninsule coréenne ainsi qu’entre l’Inde et la Chine dans leurs zones frontalières en litige. Alors, le sommet sera une bonne occasion pour les dirigeants de l’ASEAN d’appeler les parties à réduire les tensions en Asie pour se concentrer sur les questions plus urgentes comme le Covid-19.

Concernant le rôle de président de l’ASEAN 2020 du Vietnam, Ahmad Ibrahim Almutaqqi a déclaré que le Covid-19 avait perturbé plus ou moins les activités du bloc. Plusieurs réunions ont été suspendues et les visioconférences étaient moins efficaces que les conférences en directes. Malgré les difficultés, le Vietnam a mené à bien son travail et a fait tous les efforts possibles pour assurer un bon fonctionnement de l’ASEAN dans cette année difficile, notamment l’organisation des réunions de haut niveau.

Le Vietnam a également montré sa capacité à maintenir sa production malgré l’épidémie et à rester ferme face à la question de Mer Orientale.

Enfin, l’expert indonésien a indiqué que dans les six mois, l’ASEAN et ses pays membres devraient trouver des mesures pour rouvrir leurs économies de manière sécuritaire, empêcher une nouvelle vague de contaminations de Covid-19, régler les conséquences de la pandémie et créer des bases solides pour 2021.

Le 36e Sommet de l’ASEAN se tiendra le 26 juin en visioconférence. Il permettra aux membres du bloc régional de discuter du renforcement de la Communauté de l’ASEAN, notamment de son dynamisme face au coronavirus et d’autres défis.

NDEL