Le groupe CJ souhaite créer un Centre de recherches sur le riz au Vietnam

Vendredi, 10 juillet 2020 à 08:30:40
 Font Size:     |        Print
 

Le président du groupe CJ Vietnam, Chang Bok Sang (porte des lunettes) propose de créer un Centre de recherches sur le riz au Vietnam en vue de maximiser la valeur ajoutée du riz vietnamien. Photo : congthuong.vn.

Nhân Dân en ligne - Lors d’une séance de travail avec le vice-ministre de l’Industrie et du Commerce, Cao Quôc Hung, le président du groupe CJ Vietnam, Chang Bok Sang, a proposé de créer un Centre de recherches sur le riz au Vietnam en vue de maximiser la valeur ajoutée du riz vietnamien.

Selon Chang Bok Sang, le Vietnam est un pays à fort potentiel de production et d'exportation de riz, se classant toujours parmi les 3 premiers pays exportateurs de riz au monde. Cependant, le potentiel du riz vietnamien n'est pas pleinement exploité pour maximiser la valeur ajoutée du riz.

Afin de maximiser le potentiel du riz vietnamien ainsi que de minimiser les risques de l’exportation en raison de la forte dépendance à l'égard des pays importateurs, l'augmentation de la valeur ajoutée du riz par la transformation en des produits comme les céréales, la confiserie sera une nouvelle étape prometteuse.

Ces dernières années, CJ Group a effectué des recherches sur la variété de riz à grains ronds japonais et sud-coréen, mais il n'y a eu aucune recherche sur la variété de riz à grains longs au Vietnam.

Sur cette base, le président du Groupe CJ a proposé l'idée d'une coopération avec l'Institut de recherche sur les aliments du ministère vietnamien de l'Industrie et du Commerce afin de mener des recherches conjointes pour appliquer les technologies à la transformation des produits à base de riz et ensuite créer un Centre de recherches sur le riz au Vietnam.

Il s'agit d’une mesure pour valoriser le riz vietnamien sur le marché international en tirant parti des résultats de la recherche et en appliquant les technologies communes du Vietnam, de la République de Corée.

De son côté, le vice-ministre Cao Quôc Hung a hautement apprécié l'initiative proposée par l'Institut de technologies alimentaires et le Groupe CJ sur l'orientation de la recherche et l'application des technologies de production de produits alimentaires à base de riz ainsi que l'idée de création du Centre de recherches pour augmenter la valeur ajoutée des produits de riz vietnamiens.

Selon Cao Quôc Hung, le riz vietnamien est produit conformément aux normes, de haute qualité et exporté de manière stable vers de nombreux marchés exigeants dans le monde. Actuellement, le Vietnam se classe régulièrement parmi les 2 ou 3 premiers pays exportateurs de riz au monde, avec une exportation totale de riz de 6 à 7 millions de tonnes par an.

Par conséquent, le vice-ministre Cao Quôc Hung a suggéré que les deux parties continuent de discuter et de mener des évaluations plus spécifiques de la faisabilité de cette proposition. Il a également exprimé sa conviction que bientôt des produits de riz vietnamiens seront disponibles dans le monde entier.

Grâce à la coopération entre l'Institut de technologies alimentaires et le Groupe CJ, la coopération économique entre le Vietnam et la République de Corée sera plus efficace dans l'avenir contribuant au développement de la coopération stratégique et du partenariat entre les deux pays, a souligné Cao Quôc Hung.

Installé au Vietnam en 1999, le groupe CJ se spécialise dans la production d'aliments pour animaux. Il élargit actuellement ses activités dans la transformation des aliments, l'agriculture et le divertissement.

CJ a également investi dans un complexe de transformation alimentaire, y compris un centre de recherche dans le parc industriel de Hiêp Phuoc à Hô Chi Minh-Ville et construit des usines de production d’aliments et de farine.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: