Le Vietnam procède au lancement de l’Appel à l’action sur l’autonomisation économique des femmes

Lundi, 26 octobre 2020 à 16:05:01
 Font Size:     |        Print
 

L’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès de l'ONU. Photo: VNA

Nhân Dân en ligne – Le 23 octobre, au nom du gouvernement vietnamien, l’ambassadeur Dang Dinh Quy, chef de la mission permanente du Vietnam auprès des Nations Unies (ONU), a participé à la cérémonie de lancement sous forme virtuelle de l’Appel à l’action sur l’autonomisation économique des femmes.

Lancé par les États-Unis, cet appel encourage les pays à promouvoir et à protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales et affirme le rôle principal des femmes dans la stabilité et la prospérité de l’économie mondiale, notamment dans le contexte de l’épidémie de covid-19.

Selon l’initiative, pour atteindre cet objectif, il est nécessaire de surmonter les obstacles juridiques, de garantir les droits de l’homme, d’augmenter les investissements afin de réduire les écarts entre les sexes, de partager les responsabilités familiales avec les femmes, de faciliter l’accès au marché du travail pour les femmes et d’agir contre la discrimination sur le lieu de travail. Les institutions liées à l’autonomisation des femmes aux niveaux international, régional et national devront également être soutenues.

Lors de son discours, Dang Dinh Quy a souligné que le Vietnam accordait une grande importance à la promotion de l’égalité des sexes et à la garantie de l’autonomisation des femmes et qu’il s’était engagé à mettre en œuvre ces contenus au niveau international, régional et national

« Actuellement, il y a de plus en plus de femmes qui participent à l’élaboration des politiques et à la législation, voire de nombreuses femmes qui occupent des postes importants telles que la Présidente et la vice-présidente de l’Assemblée nationale et la vice-présidente », a-t-il souligné.

« De plus, les femmes vietnamiennes représentent près de 25 % des députés, 48,8 % de la main-d’œuvre et 25 % des chefs d’entreprise », a-t-il déclaré, tout en affirmant que de nombreuses femmes dirigeantes et entrepreneurs avaient apporté une contribution importante à la restructuration économique, à la transformation du modèle de croissance, à la stabilité macroéconomique, au contrôle de l’inflation et à la garantie du bien-être social.

Dang Dinh Quy s’est déclaré convaincu que cet appel à l’action créera une nouvelle force motrice pour l’autonomisation des femmes dans les activités économiques.

Les États-Unis ont lancé l’Appel à l’action sur l’autonomisation économique des femmes à l’occasion du 75e anniversaire de la fondation de l’ONU et des 20 ans de la mise en œuvre du Programme « Les femmes, la paix et la sécurité ».

Outre le Vietnam, le groupe principal comprend l’Afghanistan, l’Albanie, le Bhoutan, le Brésil, le Cap-Vert, la Colombie, le Costa Rica, la Côte d’Ivoire, l’Égypte, l’Estonie, la Hongrie, l’Inde, la Jamaïque, le Japon, le Kazakhstan, la Malaisie, les Maldives, la Papouasie–Nouvelle-Guinée, le Pérou, le Qatar, la République de Corée, les Îles Marshall, le Rwanda, Saint-Marin, l’Arabie saoudite, la Tunisie, les Émirats arabes unis, le Royaume-Uni, l’Ouzbékistan et le Maroc.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: