PNUD : le Vietnam réussit à réaliser son double objectif

Samedi, 09 janvier 2021 à 15:18:31
 Font Size:     |        Print
 

Caitlin Wiesen-Antin, représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement au Vietnam. Photo : TTDN.

Nhân Dân en ligne – Dans le contexte où la pandémie de COVID-19 exerce un fort impact sur l’économie mondiale, le Vietnam est rapidement devenu un exemple en tant que pays ayant réalisé avec succès le double objectif de maitriser la propagation de la maladie et de maintenir une croissance positive en 2020.

Seule étrangère qui a pris la parole lors de conférence nationale du secteur de la santé organisée récemment à Hanoi, Caitlin Wiesen-Antin, représentante résidente du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) au Vietnam, a hautement apprécié les résultats obtenus par le Vietnam l’année dernière sur la base du principe « ne laisser personne de côté ». Ces résultats, d’après elle, proviennent, pour une part, des efforts du secteur de la santé. En 2020, le Vietnam a figuré pour la première fois dans le groupe des pays à haut développement humain.

La représentante du PNUD au Vietnam a loué les actions efficaces et opportunes du gouvernement vietnamien, la réponse unanime des Vietnamiens face au COVID-19 et le partage de leçons et expériences liées à la lutte contre l’épidémie avec la communauté internationale.

Le rapport du PNUD sur l’enquête d’opinion publique montre le grand consensus et le soutien de la population aux politiques, orientations et actions efficaces du gouvernement dans la prévention de l’épidémie. Plus de 97 % des personnes interviewées ont estimé que la direction du gouvernement ainsi que du comité national de pilotage pour la prévention du COVID-19 était très bonne.

Caitlin Wiesen-Antin a salué l’initiative du gouvernement vietnamien de créer le Fonds de réponse au COVID-19 de l’ASEAN et sa proposition de proclamer le 27 décembre comme Journée mondiale de la préparation aux épidémies, qui a été approuvée par l’Assemblée générale des Nations Unies.

La représentante du PNUD a également pris en haute estime la décision du Premier ministre vietnamien Nguyên Xuân Phuc sur le lancement d’une nouvelle référence pour la pauvreté multidimensionnelle, aux termes duquel, de nombreuses personnes vulnérables et défavorisées en raison de l’impact du COVID-19 bénéficieront d’un meilleur soutien politique.

En 2021 et dans les années à venir, le PNUD, plusieurs organisations des Nations Unies et d’autres partenaires internationaux de développement continueront de coopérer avec le gouvernement vietnamien, pour assurer un développement durable axé sur trois piliers.

Premièrement, veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte pendant le processus de redressement post-pandémique et de développement durable dans la nouvelle normalité. Le PNUD et les organisations des Nations Unies au Vietnam travailleront en étroite collaboration avec le gouvernement vietnamien pour aider les groupes vulnérables touchés par la pandémie, notamment les femmes, les enfants, les minorités ethniques, les personnes vivant dans des zones reculées et les personnes handicapées, à accéder aux services de protection sociale ainsi qu’aux services de développement durable.

Deuxièmement, donner la priorité au soutien à la transformation numérique dans le secteur de la santé, qui est l’application de la technologie 4.0. Selon Caitlin Wiesen — Antin, le PNUD a fourni 19 robots automatiques à des établissements médicaux du Vietnam pour servir à la consultation et au traitement de leurs patients. Le PNUD aidera également le ministère de la Santé à mettre au point des logiciels de gestion et de coordination des équipements médicaux.

Troisièmement, régler les problèmes liés à la santé, au changement climatique et à l’environnement. Le PNUD est toujours prêt à coopérer avec le secteur de la santé ainsi qu’avec les secteurs des ressources naturelles et de l’environnement pour contribuer à atténuer les impacts du changement climatique sur la santé humaine. Caitlin Wiesen-Antin a fait remarquer qu’il était nécessaire de développer des indicateurs nationaux de santé et d’environnement, de renforcer les systèmes de surveillance des maladies et de mettre en place des systèmes d’alerte précoce pour les maladies liées au changement climatique et aux facteurs environnementaux.

Le PNUD et les autres organisations des Nations Unies continueront d’accompagner le secteur de la santé pour aider le Vietnam à atteindre tous les objectifs de développement durable, a confié Caitlin Wiesen-Antin.

NDEL

  Partager cet article