Une Vietnamienne figure dans la liste des 50 meilleurs enseignants du monde

Lundi, 23 mars 2020 à 11:18:15
 Font Size:     |        Print
 

L'enseignante vietnamienne en Anglais Hà Anh Phuong du lycée de Huong Cân, dans la province de Phu Tho. Photo: VOV

Nhân Dân en ligne - La Fondation Varkey a publié le 13 mars une liste des 50 meilleurs enseignants du monde dont l’enseignante vietnamienne en Anglais Hà Anh Phuong du lycée de Huong Cân, dans la province de Phu Tho (au Nord).

Cette distinction vise à honorer des enseignants pour leurs contributions particulièrement remarquables à l’œuvre de l’éducation. Parmi 10 000 candidats, la Fondation Varkey a sélectionné 50 lauréats.

Contributions actives au développement des technologies de l’information à l’école

Hà Anh Phuong travaille comme enseignante en Anglais au lycée de Huong Cân dont 85% des élèves sont issus d’ethnies minoritaires. Grâce aux technologies de l’information et à Internet, elle a aidé ses élèves à participer à des cours hors du Vietnam.

Dans le but de faire des élèves vietnamiens de la campagne des citoyens du monde, Hà Anh Phuong a développé une éducation sans frontières. Elle donne des cours gratuits non seulement à ses élèves, mais aussi à des enfants résidant dans des bidonvilles en Inde, en Afrique du Sud et en Californie, aux États-Unis.


« N’importe quel enfant de tous les coins du monde a le droit de bénéficier d’une bonne éducation. Pour cette raison, j’ai décidé de retourner dans mon village natal pour travailler. », a indiqué Hà Anh Phuong.

Née dans le district pauvre de Yên Lâp, province de Phu Tho, elle a bien compris les difficultés que les élèves vivant dans les localités montagneuses rencontrent dans l’apprentissage des langues étrangères.

« Auparavant, l’apprentissage dépendait essentiellement des enseignants et du manuel. Je me suis efforcée de trouver d’autres moyens pour améliorer mon anglais. J’ai écrit des lettres à mes correspondants étrangers, acheté de vieux magazines en anglais et regardé des films en version anglaise. Je ne sais pas depuis quand j’ai commencé à me passionner pour cette langue. », a-t-elle poursuivi.

Après être sortie de l’Université de Hanoi, Hà Anh Phuong a fait un master de pédagogie et a ensuite décidé de retourner dans son village natal pour travailler comme professeure d’anglais.

Aucune distance géographique dans l’éducation

Dynamique et créative, Hà Anh Phuong a activement participé aux activités de développement des compétences professionnelles dans le monde. Lors des forums, elle a partagé toutes ses expériences professionnelles avec ses collègues.

« En général, les élèves des localités montagneuses ont moins de chance. Après l’école, la plupart d’entre eux doivent travailler dans les rizières, mais ils ont toujours de beaux rêves et leurs propres capacités. »

Avec les encouragements de l’enseignante Hà Anh Phuong, les élèves de l’ethnie minoritaire Muong ont dépassé leur timidité pour parler avec des amis étrangers. Ses cours sont donc devenus très animés.

Actuellement, les élèves de Hà Anh Phuong ont pu présenter les particularités culturelles de leur ethnie à un professeur américain lors d’un cours en ligne.
Selon elle, qu’ils soient américains, vietnamiens ou indiens, les élèves peuvent échanger entre eux tous les jours des histoires sur leur vie quotidienne et sur d’autres sujets.

Une fierté du secteur de l’éducation nationale

Après la publication de la liste des 50 meilleurs enseignants du monde par la Fondation Varkey, le ministre vietnamien de l’Éducation et de la Formation Phùng Xuân Nha a adressé ses félicitations à l’enseignante Hà Anh Phuong, ses confrères et les élèves du lycée Huong Cân.

Le secteur de l’éducation est en plein processus de réforme fondamentale et intégrale, et d’intégration. Les exemples d’enseignants enthousiastes, passionnés et innovants comme l’enseignante Hà Anh Phuong qui appliquent les technologies dans l’enseignement avec le désir d’amener les étudiants vietnamiens à devenir des « citoyens du monde » sont une grande source d’encouragement pour les étudiants et les enseignants de l’ensemble du pays, a-t-il souligné.

NDEL