BM : la plupart des indicateurs économiques et financiers montrent la résilience du Vietnam face au COVID-19

Lundi, 21 septembre 2020 à 16:05:23
 Font Size:     |        Print
 

Photo d'illustration : NDEL.

Nhân Dân en ligne - La plupart des indicateurs économiques et financiers continuent de démontrer la résilience du Vietnam malgré les impacts de la pandémie de COVID-19, selon un rapport mis à jour sur la macroéconomie du Vietnam récemment publié par la Banque mondiale (BM).

Le document indique que l'épidémie de COVID-19 à Dà Nang a été maîtrisée par les autorités locales, le nombre de cas d'infection tombant à un chiffre depuis fin août. L'épidémie a contraint les autorités à restreindre les déplacements de manière ciblée et à renforcer d'autres mesures d'atténuation. Cette approche ciblée a moins affecté l'économie que le confinement national d'avril.

Selon la BM, la plupart des indicateurs économiques et financiers ont continué de démontrer la résilience du Vietnam, mais le rebond national s'est modéré en août, en partie à cause de l'épidémie de COVID-19 à Da Nang.

Les exportations ont continué de bien performer malgré les vents contraires internationaux, tandis que les entrées d'investissement direct étranger (IDE) ont considérablement ralenti. À l'avenir, la BM suggère de prêter attention aux investisseurs nationaux et étrangers qui pourraient reporter leurs projets dans l'environnement incertain actuel, ainsi qu'à la réponse du gouvernement, qui doit stimuler la reprise à court terme et préserver la viabilité budgétaire et de la dette en le long terme.

Au cours des huit premiers mois de l'année, les recettes budgétaires ont atteint 58,3% des objectifs fixés, soit 12,4% de moins qu'à la même période en 2019 - en raison du ralentissement économique et du dégrèvement des impôts des entreprises et des particuliers en vue de soutenir la reprise économique. Parallèlement, les dépenses publiques ont augmenté de 8,2% par rapport à la même période en 2019, reflétant les accommodements budgétaires pour soutenir la reprise économique.

Conformément à l'objectif d'accélérer la mise en œuvre du programme d'investissement public, les dépenses en capital ont augmenté à 221 700 milliards de dôngs au cours des huit premiers mois de 2020, en hausse de 41,4% par rapport à la même période en 2019.

L'économie nationale a progressé en août, mais à un rythme plus lent qu'en juillet et nettement inférieur aux taux enregistrés il y a un an. La production industrielle a augmenté de 2,1% en août, contre 4,0% en juillet. La croissance des ventes au détail de biens et services a ralenti à 2,3 en août contre 5,2% en juillet.

En août, les exportations du Vietnam sont restées résilientes, augmentant de 1,42%, mais les entrées d'IDE se sont considérablement modérées puisqu'elles ont atteint environ 720 millions de dollars en août contre 3,1 milliards de dollars en juillet 2020. Dans l'ensemble, le Vietnam a reçu 19,5 milliards de dollars d'IDE au cours des huit premiers mois de 2020, soit une baisse de 14% par rapport à la même période en 2019.

L'inflation est restée modérée à 3,2% en août, légèrement inférieure à celle des derniers mois en raison de la stabilité des prix alimentaires. Le crédit dans l’économie a continué de se modérer à 9,4% en juillet, reflétant la baisse de l’activité économique malgré la politique de réduction des taux d’intérêt de la Banque d’État du Vietnam et d’encouragement du crédit commercial.

À la fin du mois d'août, le niveau des réserves des devises détenues par la Banque d’État du Vietnam était égal à 92 milliards de dollars, contre 80 milliards de dollars fin décembre. Bien que cette augmentation n’ait pas été aussi rapide que celle signalée pour la même période en 2019, elle démontre la résilience de l’économie vietnamienne, qui a atteint un excédent commercial record et a attiré des IDE substantiels malgré la pandémie.

Cette performance a contribué à atténuer l'impact de la baisse des envois de fonds des Vietnamiens d’outre-mer et des recettes en devises en provenance des visiteurs étrangers, selon le rapport. Pendant ce temps, la résistance de la balance des paiements du Vietnam a été corroborée par la stabilité de la valeur de la monnaie locale par rapport au dollar.

Pour l'avenir, le rythme de la reprise économique dépendra de la reprise de la demande intérieure à la suite de l'épidémie de Dà Nang. Une plus grande attention devrait être accordée aux effets de la crise et à la stabilité budgétaire et financière à moyen et long termes, ainsi qu'aux politiques conçues pour y faire face, a suggéré le rapport de la BM.

NDEL

  Partager cet article

AUTRES ACTUS: