Le Vietnam et l'Allemagne lancent un projet de coopération pour développer les bioénergies

Mardi, 09 juin 2020 à 16:49:27
 Font Size:     |        Print
 

Conférence inaugurale du Projet « Protection du climat par le biais du développement du marché des bioénergies durables au Vietnam (BEM) », le 9 juin à Hanoi. Photo : CNMT.

Nhân Dân en ligne - Le Ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce et l'Agence allemande pour la coopération internationale (GIZ) ont organisé le 9 juin à Hanoi une conférence inaugurale du Projet « Protection du climat par le biais du développement du marché des bioénergies durables au Vietnam (BEM) ».

Ledit projet est financé par le Ministère allemand de l'Environnement, de la Protection de la nature et de la Sécurité nucléaire par le biais du Programme de l’Initiative internationale pour le climat et est déployé de 2019 à 2023 par la GIZ et le Département de l’électricité et des énergies renouvelables (DEER), relevant du Ministère vietnamien de l’Industrie et du Commerce.

Le BEM vise à promouvoir l'utilisation durable des bioénergies pour la production d'électricité et de chaleur au Vietnam.

Les activités principales du projet sont : l'amélioration du cadre juridique pour le développement des bioénergies ; le renforcement de la capacité des institutions financières, des organisations, des entreprises et des individus en activité dans le domaine ; et la promotion de la coopération technologique, de la recherche et du développement entre le Vietnam et ses partenaires étrangers en la matière.

Prenant la parole lors de la conférence, Dô Duc Quân, directeur général adjoint du DEER, a déclaré que le Vietnam, en tant que pays agricole à fort potentiel bioénergétique, s'efforçait d'augmenter la part des biomasses dans sa production d'électricité.

Des politiques et mécanismes de soutien ont été promulgués en 2014, modifiés et complétés en 2020 pour encourager les investissements privés dans le secteur. Grâce à ces mesures, le Vietnam prévoit d'atteindre son objectif d'une part de biomasse énergétique de 2,1% dans la production d'électricité en 2030, a-t-il ajouté.

Selon Joerg Rueger, premier secrétaire de l’Ambassade d’Allemagne au Vietnam, le projet BEM jouera un rôle crucial en aidant le Gouvernement vietnamien à accroître la part des bioénergies dans le portfolio des énergies global du pays.

En particulier, il soutiendra le Vietnam dans la mise en œuvre de ses objectifs en matière d'énergies renouvelables définis dans le Plan de développement énergétique révisé VII, la Stratégie de croissance verte et la Résolution N° 55/NQ-TW du Politburo sur l'orientation de la Stratégie de développement énergétique national à l'horizon 2030, vision 2045.

Alors que l’énergie éolienne et l'énergie solaire ont déjà montré leur potentiel de développement au Vietnam, celui des bioénergies reste inexploité. Compte tenu de sa pertinence spécifique dans le contexte de la protection du climat, par exemple dans le secteur agricole avec la bagasse issue de la production de sucre, il représente un pilier important dans une transition énergétique durable. Un nombre croissant de centrales bioénergétiques aidera le Vietnam à atteindre ses engagements sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans la Contribution Déterminée au niveau National (CDN), a-t-il souligné.

Lors de la conférence, outre une introduction au projet BEM, d'autres sujets présentés étaient le contexte actuel et les perspectives des bioénergies au Vietnam, les opportunités et les défis pour le développement d'une centrale électrique bioénergétique dans le pays, et le besoin du pays pour la recherche en bioénergies.

Après Hanoi, la prochaine conférence sera organisée à Hô Chi Minh-Ville le 11 juin.

NDEL

  Partager cet article