AMEM+3 : Les pays de l’ASEAN+3 s’engagent à promouvoir une reprise post-pandémique durable

Lundi, 23 novembre 2020 à 10:12:08
 Font Size:     |        Print
 

La 17e réunion des ministres de l’Énergie de l’ASEAN+3. Photo : VNA

Nhân Dân en ligne – Le 20 novembre, lors de la 17e réunion des ministres de l’Énergie de l’ASEAN+3 (Chine, Japon et République de Corée), les ministres participants ont affirmé que l’ASEAN+3 s’engage à poursuivre des mesures durables de relance économique post-épidémique dans le domaine des énergies et à renforcer le partenariat entre les pays membres dans la sécurité énergétique, dans la conversion et la récupération d’énergie.

La 17e réunion AMEM+3 a eu lieu en ligne, sous la houlette du vice-ministre vietnamien de l’Industrie et du Commerce, Dang Hoang An, du chef adjoint de l’Administration nationale de l’énergie (NEA) chinoise, Lin Shanqing, de l’Agence de coopération internationale du ministère japonais de l’Économie, du Commerce et de l’Industrie, Koyoma Masaom, du vice-ministre sud-coréen du Commerce, de l’Économie et des Énergies, Joong Jun Joo et des ministres des Énergies des pays membres de l’ASEAN.

Les ministres ont salué le Plan d’action de l’ASEAN pour la coopération énergétique (APAEC) pour la deuxième phase de 2021 à 2025 qui a été ratifié lors de la 38e réunion des ministres des Énergies de l’ASEAN (AMEM 38).

À propos de l’indépendance énergétique, les pays participants ont réaffirmé qu’il était important de garantir un approvisionnement stable en énergies fiables, durables, propres et à un coût abordable pour tous, afin de soutenir la reprise des activités économiques et la vie de la population.

Au sein de l’ASEAN, la conversion énergétique consiste non seulement à passer progressivement des énergies fossiles aux énergies renouvelables, mais aussi à choisir les énergies propres et durables et les technologies qui aideront à améliorer la résilience après la pandémie.

Actuellement, les pays de l’ASEAN+3 se montrent actifs dans l’utilisation des technologies du charbon propre (CCT) afin de rendre plus rapide leur transition vers des économies bas-carbones.

Les ministres ont mis en valeur la nécessité de la promotion commerciale des technologies du charbon propre et du procédé de capture du CO2 et ont apprécié les assistances techniques et financières de la Chine et du Japon.

Par ailleurs, les ministres ont suggéré que les trois pays partenaires (Chine, Japon et République de Corée) continuent de soutenir le Forum de l’ASEAN sur le charbon (AFOC).

Ils ont salué le résumé politique conjoint, sur le nouveau rôle des centrales au charbon à l’ère de la transition énergétique, rédigé par le Centre de l’énergie de l’ASEAN (ACE) et le Centre japonais de l’énergie du charbon (JCOAL).

Ils continueront à travailler sur un certain nombre d’initiatives, y compris un centre de recherche intégré par l’Agence japonaise à l’énergie atomique (JAEA).

En raison de leur coopération dans l’énergie atomique, les ministres ont déclaré que leurs pays continueront de soutenir les initiatives lancées par la JAEA dans les domaines de la non-prolifération des armes nucléaires et de la sécurité nucléaires.

Dans le contexte où la pandémie de COVID-19 affecte le développement des raffineries de pétrole et des infrastructures de gaz naturel liquéfié (GNL) dans la région, les ministres ont salué les efforts que les pays de l’ASEAN+3 ont déployés, en coopérant étroitement avec les organisations financières et le secteur privé, afin de fournir un meilleur accès aux ressources financières pour une relance efficace.

Ils ont également encouragé les pays de l’ASEAN+3 à accorder une plus grande attention aux nouvelles technologies d’élimination du carbone et à la numérisation dans les chaînes de valeur du pétrole et du gaz.

Les ministres ont adopté la déclaration conjointe de la 17e réunion AMEM+3 et se sont mis d’accord sur l’organisation de la 18e réunion AMEM+3 au Brunei en octobre 2021.

NDEL